100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 26.10.2010 08h33
Un expert chinois propose de « faire un plus grand gâteau des revenus et bien le partager »

« Nous avons bien profité de l'augmentation répétée des revenus ces dernières années », affirme le couple âgé formé par Liu Wensong et Li Huijuan, dans le nord-est de la Chine. Leur pension de retraite est passée de 4 000 yuans il y a cinq ans à 7 000 aujourd'hui. « On a du lait et des fruits chaque jour. Voir le médecin n'est plus une chose difficile. On peut aussi voyager une ou deux fois par an. L'amélioration en matière d'habillement, de nourriture, de logement et de déplacement est tangible ».

Durant le 11e plan quinquennal (2006-2010), le revenu annuel disponible par citadin est passé de 11 760 yuans en 2006 à 17 175 yuans en 2009, soit un accroissement annuel de 10,2 %.

« Des percées historiques ont été obtenues dans la garantie et l'amélioration des conditions de vie de la population durant les cinq ans du 11e plan quinquennal », déclare Chi Fulin, directeur du Centre de recherches sur la réforme et le développement de la Chine à Hainan. « Par exemple, l'objectif d'égalisation des services publics de base dans les villes et les campagnes a été réalisé avec une année d'avance. Les frais de scolarité durant la période d'enseignement obligatoire ont été supprimés dans les régions rurales. Le niveau de vie de la population s'est réellement amélioré à travers l'augmentation des revenus, l'élargissement des garanties sociales et l'allègement du poids démographique », précise-t-il.

Selon M. Chi, le développement économique et social est entré dans une nouvelle phase ; son objectif est de réaliser un développement humain général. D'une part, la population souhaite l'augmentation des revenus pour une amélioration de la vie matérielle et culturelle, et d'autre, elle exige une rémunération du travail plus équitable pour refléter sa valeur et obtenir le respect social.

Par ailleurs, poursuit-il, pour la transformation du mode de développement économique, l'objectif du développement doit passer du volume aux revenus des citoyens, soit d'un passage de « l'enrichissement du pays » à la recherche de « l'enrichissement du peuple ». « Si les Chinois ont de l'argent dans leurs poches, ils seront plus prompts à consommer et la demande intérieure peut être constamment stimulée. Le développement sain et durable de l'économie, ainsi que la stabilité et l'harmonie de la société, seront ainsi assurés. L'accélération de la réforme de distribution des revenus est un impératif urgent ».

« La cinquième session plénière du 17e Comité central du PCC a annoncé que ''l'accroissement général et rapide des revenus des habitants urbains et ruraux'' est l'un des objectifs principaux du développement économique et social dans les cinq prochaines années. Elle a souligné vouloir ''réajuster de façon rationnelle la distribution des revenus et augmenter la proportion des revenus des habitants dans la distribution du revenu national et celle de la rémunération du travail dans la distribution primaire''. Cela reflète pleinement les attentes des masses et correspond aux exigences de la transformation du mode de développement dans l'ère moderne », analyse Chi Fulin.

Selon lui, les importantes ressources financières accumulées par l'État grâce à la croissance économique rapide et durable durant le 11e plan quinquennal jettent une solide base matérielle pour la prochaine réforme de distribution des revenus. « L'intégration de la distribution des revenus dans les priorités du développement économique et social du 12e plan quinquennal est à la fois nécessaire et réalisable », ajoute M. Chi.

« On peut prévoir que le “gâteau économique” du 12e plan quinquennal sera plus grand ». Sur le partage du gâteau, selon M. Chi, il faut d'abord préciser l'objectif et accroître la proportion des revenus des habitants à 50 % du revenu national.

Deuxièmement, il convient de promouvoir la réforme de la fiscalité, imposer une taxe sur le patrimoine et un impôt de succession, réduire la taxation sur la création d'entreprise et l'emploi. Cela permettra de réduire l'écart entre les riches et les pauvres à travers la seconde régulation des recettes fiscales.

Troisièmement, il faut promouvoir la réforme du système administratif et préciser les obligations des autorités centrales et locales dans les services publics, afin de réduire les dépenses administratives et d'augmenter sans cesse les investissements publics dans l'éducation et la santé. « Éviter la construction de bureaux de luxe et construire plus d'hôpitaux et d'écoles » est le maître mot, sans oublier de renforcer la régulation encadrant la redistribution des revenus.

Quatrièmement, pour accélérer la réforme des secteurs de monopole d'État, il faudra établir le plus tôt possible un régime régularisé du partage des bénéfices occasionnés par les recettes et baux, accroître la proportion des bénéfices et baux versés des entreprises d'État aux caisses de l'État.

Enfin, il est urgent d'établir un mécanisme de coordination des salaires, renforcer la capacité de négociation des syndicats, et définir plus rationnellement le salaire minimum.

« Si l'on peut contrôler fermement l'élargissement de l'écart des revenus et régulariser l'ordre de la redistribution, perfectionner le nouveau système de distribution des revenus, la Chine, après 2020, aura une structure de distribution en forme d'olive, et un enrichissement collectif de niveau élevé sera réalisé », conclut Chi Fulin.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Barrage des Trois Gorges : la production est en passe de dépasser les 80 milliards de KWh l'année prochaine
Chine : augmentation prochaine des prix au détail de l'essence et du diesel
Chine : Le Quotidien du peuple souligne une réforme politique étape par étape
Le Sénat français a adopté le projet de loi sur la retraite à 62 ans
Les Etats-Unis mènent une guerre monétaire
Pourquoi la Banque centrale augmente t-elle résolument son taux d'intérêt ?
Les Etats-Unis reculent dans leur dispute monétaire avec la Chine