100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.09.2010 10h11
Le riz hybride peut « nourrir le monde »

Yuan Longping, connu comme le « Père du riz hybride », a déclaré mercredi qu'il espérait qu'en 2020, quand il aura 90 ans, il pourra créer une nouvelle version de riz hybride permettant de récolter environ 15 tonnes de riz par hectare.

Yuan Longping, célèbre scientifique de l'agriculture qui a fêté son anniversaire lundi, a dit qu'à présent il avait deux souhaits, concernant tous les deux l'oeuvre de sa vie, le riz hybride qu'il a créé à l'origine dans les années 1970.

« D'abord, je souhaite que d'ici 2012, mon équipe et moi puissions compléter la Phase III du super-riz hybride, qui devrait permettre de récolter 13,5 tonnes de riz par hectare. J'espère pouvoir vivre encore dix années de plus, jusqu'en 2020. A ce moment là, le rendement sera amélioré, passant à 15 tonnes par hectare », a dit M. Yuan lors du Forum du 21e Siècle, à Beijing.

« Enfin, je souhaite que le riz hybride se répande partout dans le monde pour résoudre le problème de la faim et assurer la sécurité alimentaire dans le monde entier », a-t-il dit.

Le riz hybride a été produit en croisant différentes variétés de riz. Le super hybride de deuxième génération, qui a été mis sur le marché en 2006, peut produire 9 tonnes de riz par hectare en moyenne.

En Chine, le riz hybride a contribué à augmenter de manière significative la production de riz et permis à 20% de la population du monde de se nourrir par elle-même avec seulement 7% des terres agricoles du monde, a dit M. Yuan lors du forum.

« L'augmentation de la production de riz joue un rôle-clé dans la garantie de la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté dans le monde, et l'expérience la plus efficace dans l'augmentation de la production de riz sont les travaux chinois sur le riz hybride », a-t-il encore dit.

« Nous sommes entièrement prêts et déterminés à aider les autres pays sur les problèmes alimentaires en cultivant le riz hybride », a déclaré M. Yuan.

A présent, la Chine plante 440 millions de mu, ou 29 millions d'hectares, de riz chaque année, avec un rendement moyen de 6,3 tonnes par hectare.

Le riz hybride représente environ 57% de la surface totale, avec un rendement moyen de 7,2 tonnes par hectare, selon la présentation de M. Yuan.

« Le rendement moyen du riz hybride est au moins supérieur de 20% à celui du riz non modifié, nourrissant 70 millions de Chinois de plus chaque année », a-t-il encore dit.

« Si 50% des rizières du monde étaient plantées en riz hybride, la production de riz pourrait augmenter de 150 millions de tonnes supplémentaires, et on pourrait ainsi nourrir de 400 à 500 millions de personnes de plus ».

Des statistiques des Nations Unies montrent qu'environ un milliard de personnes souffrent de la faim et de la malnutrition dans le monde. Et toutes les six secondes, un enfant meurt de faim ou de maladies qui y sont liées.

Les importantes contributions apportées par Yuan Longping à son pays lui ont valu un immense respect en Chine. Nombreux sont ceux qui lui ont envoyé leurs voeux de santé et de longévité par internet depuis le mois d'août.

« Il a nourri un cinquième de la population mondiale. S'il avait déposé des brevets, il aurait pu être une des personnes les plus riches de Chine, mais il ne l'a jamais fait et il mène toujours une vie simple », a-t-on pu lire sur un message mis en ligne sur Sina.com, un des portails internet les plus populaires du pays.

Le Premier ministre Wen Jiabao a également écrit lundi à M. Yuan pour lui offrir ses voeux à l'occasion de son anniversaire, lettre dans laquelle M. Wen a écrit que les extraordinaires réalisations de Yuan Longping n'appartiennent pas seulement à la Chine, mais exercent aussi une influence sur le monde.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts