100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 06.09.2010 15h06
La Chine devient le cinquième plus grand pays investisseur du monde

D'après des chiffres officiels, la Chine a bousculé les tendances concernant tant les investissements entrants que sortants.

La Chine pointe désormais au cinquième rang des plus grands pays du monde en matière d'investissements directs à l'étranger, avec un volume total de 56,5 milliards de Dollars US, contre une douzième place en 2008, a annoncé dimanche le Ministère du Commerce.

Cerise sur le gâteau, les investissements directs étrangers (IDE) pourraient dépasser 100 milliards de Dollars US cette année, contre 90 milliards l'année dernière, ont prédit des fonctionnaires du Ministère.

Au niveau mondial, les investissements étrangers ont baissé de près de 40% l'année dernière, dans un contexte de tourmente financière, et ils ne devraient connaître qu'une croissance marginale cette année.

La croissance des investissements chinois à l'étranger et des investissements étrangers en Chine sont le reflet de la puissance économique montante de la Nation et de son attractivité en tant que destination d'investissement.

Le Ministère a fait cette annonce lors d'une conférence de presse tenue à Xiamen sur le prochain Forum de l'Investissement Mondial de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) et la 14e Foire Internationale de Chine pour l'Investissement et le Commerce. Les deux manifestations débuteront mardi.

D'après le Ministère, les investissements chinois à l'étranger ont augmenté de 1,1% d'une année sur l'autre, à 56,53 milliards de Dollars US, dont 47,8 milliards investis dans le monde entier dans des secteurs non financiers, en augmentation de 14,2% d'une année sur l'autre.

L'année dernière a été la huitième année consécutive où les investissements directs à l'étranger chinois ont augmenté. Lors de cette période, le taux de croissance annuelle moyenne s'est élevé à plus de 50%.

« La Chine est désormais le cinquième plus grand pays investisseur du monde, et le plus grand parmi les pays en développement », a dit Shen Danyang, Vice-directeur de service de presse du Ministère.

En 2009, les investissements directs à l'étranger ont atteint 1 100 milliards de Dollars US dans le monde entier, et la Chine y a contribué pour environ 5,1%, a précisé M. Shen.

Mais « c'est seulement un début ». Bien que les chiffres soient « plutôt impressionnants », le volume n'est « pas suffisant », considérant la croissance économique de la Chine et la demande croissante des entreprises pour des opportunités à l'étranger, a-t-il ajouté.

« Le taux de croissance (des IDE) pour les prochaines années sera bien plus élevé que lors des années précédentes », a encore dit M. Shen, sans donner davantage d'explications.

Liu Zuozhang, Directeur de l'Agence de Promotion des Investissements, qui dépend du Ministère du Commerce, a déclaré que les IDE chinois dans les secteurs non financiers atteindraient probablement 60 milliards de Dollars US cette année.

Mais alors que de plus en plus d'entreprises chinoises investissent à l'étranger, les barrières et le protectionnisme opposés aux investissements chinois se renforcent aussi.

Pour Fan Chunyong, Directeur adjoint permanent de l'Association pour le Développement et la Planification des Industries Outre-mer, ce défi ne devrait pourtant pas affecter la tendance montante des IDE.

« Les IDE de la Chine devraient atteindre 100 milliards de Dollars US en 2013, et les investissements à l'étranger chinois cumulés atteindront alors 500 milliards de Dollars US », a dit M. Fan.

D'après le Ministère, à la fin de 2009, 13 000 entreprises chinoises avaient investi dans 177 nations et régions du monde, et le plus gros volume de fonds est allé à la Région Asie-Pacifique, l'Europe et l'Afrique se classant au deuxième et troisième rang respectivement.

Les chiffres ont également révélé que davantage d'entreprises chinoises se concentraient sur les pays développés et les marchés émergents. Durant la première moitié de cette année, les IDE chinois aux Etats-Unis et dans l'Union Européenne ont explosé, augmentant de 360% et 107,2% respectivement d'une année sur l'autre. Et les investissements dans l'ASEAN et en Russie ont augmenté de 125,7% et 58,5% respectivement.

D'après Jinny Yan, économiste à la Standard Chartered Shanghai, l'UE devrait continuer à être un point chaud pour les IDE de la Chine dans les mois à venir, du fait de la crise de la dette européenne, toujours en cours.

Quant aux IDE étrangers en Chine, M. Shen prédit qu'ils devraient cette année atteindre un record de 100 milliards de Dollars US, car la consommation intérieure chinoise monte progressivement, et aussi parce que les efforts de la nation pour créer un environnement d'investissement ouvert et transparent ont fini par payer.

En réponse aux récentes plaintes de certaines entreprises étrangères sur « l'aggravation » de l'environnement d'investissement, il a répondu que cela « montrait que les entreprises étrangères attachaient plus d'importance au marché chinois ».

Un rapport de la Chambre de Commerce Européenne publié jeudi dernier a dit que la Chine avait fait des progrès dans l'amélioration de son environnement d'investissement, mais que beaucoup restait encore à faire, en particulier en ce qui concerne l'accès au marché et l'environnement légal.
Alors qu'au niveau mondial les IDE ont chuté de près de 40% l'année dernière, pour la Chine, la baisse n'a été que de 2,6% à peine, d'après la CNUCED. La Chine est demeurée le deuxième plus grand pays d'accueil des IDE, après les Etats-Unis.

Lors des sept premiers mois de cette année, les IDE en Chine ont augmenté de 20,7%, à 58,35 milliards de Dollars US, et ils ont augmenté de 29% en juillet.

Pour Zhan Xiaoning, Directeur de la division investissement et entreprise à la CNUCED, la Chine est en train de prendre la tête dans la reprise des IDE dans le monde, quand bien même la croissance des IDE n'est pas une raison pour être optimiste d'un point de vue global.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'UE s'engagent à promouvoir les relations bilatérales
Chine: six personnes toujours portées disparues après une collision entre deux navires
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?