100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 30.08.2010 08h28
Le troisième dialogue économique Chine-Japon s'ouvre à Beijing

Le vice-Premier ministre chinois Wang Qishang a déclaré samedi à Beijing que le commerce bilatéral entre la Chine et le Japon avait repris et dépassé son niveau d'avant la crise financière.

Wang Qishang a fait cette remarque lors de l'ouverture du troisième dialogue économique au sommet Chine-Japon qu'il présidait avec le ministre japonais des affaires étrangère, Okada Katsuya.

Les deux économies sont hautement interdépendantes, a expliqué le vice-Premier ministre, avant d'ajouter que les bénéfices mutuels et la coopération gagnant-gagnant étaient l'essence des relations économiques sino-japonaises.

Les deux pays ont maintenu une coopération solide dans les domaines des économies d'énergie, de la protection de l'environnement, de la sécurité alimentaire, de la qualité des produits et dans la construction de la zone de libre échange Chine-Japon-République de Corée, selon Okada Katsuya.

C'est le premier dialogue économique entre la Chine et le Japon à avoir lieu depuis la prise de fonction au pouvoir du parti démocratique du Japon, a ajouté celui-ci.

Le dialogue, lancé conjointement par le Premier ministre Wen Jiabao et Shinzo Abe -alors Premier ministre du Japon- a eu lieu pour la première fois en 2007 à Beijing, puis en 2009 à Tokyo.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine pourra assurer à 95% son autosuffisance en céréale en 2020
Hu Jintao et Wen Jiabao appellent à n'épargner aucun effort pour sauver les blessés d'un crash aérien
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti