Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 26.07.2010 08h11
La Chine face à de fortes pressions sur l'emploi malgré un taux de chômage stable

La Chine est toujours confrontée à de fortes pressions pour créer des emplois, même si les chiffres de l'emploi au premier semestre sont "idéals", a indiqué vendredi Yin Chengji, porte-parole du ministère chinois des Ressources humaines et de la Sécurité sociale.

Le taux de chômage enregistré dans les régions urbaines s'est établi fin juin à 4,2%, sans changement par rapport aux trois derniers mois, a-t-il précisé.

Fin juin, un total de 9,11 millions d'habitants des zones urbaines étaient enregistrés comme chômeurs, a-t-il poursuivi.

Pendant le seul premier semestre 2010, la Chine a créé 6,38 millions de nouveaux emplois dans les régions urbaines, alors que l'objectif fixé pour l'ensemble de l'année est de neuf millions.

Fin 2009, le taux de chômage enregistré était de 4,3% et le gouvernement vise à maintenir cette année le taux officiel de chômage dans les régions urbaines au-dessous de 4,6%.

"Cela continue d'être difficile de stabiliser le chômage et d'augmenter les emplois", a déclaré Yin Chengji.

Les problèmes auxquels sont confrontées les mesures destinées à augmenter les emplois comprennent la fréquence des catastrophes naturelles, l'augmentation de l'afflux de travailleurs ruraux dans les villes, les incertitudes économiques en Chine et à l'étranger, le réemploi de ceux qui sont licenciés en raison de la campagne nationale pour fermer les entreprises polluantes et consommatrices d'énergie ainsi que dans les secteurs en surcapacité de production.

Le gouvernement poursuivra ses efforts pour augmenter les emplois, en offrant des formations professionnelles gratuites, en établissant des centres d'information sur l'emploi, en fournissant des opportunités de stage pour les diplômés chômeurs et en encourageant les chômeurs à créer leurs propres affaires.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence