Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.07.2010 08h10
Chine: L'environnement n'est pas moins favorable aux investissements (Wen Jiabao)

Il est faux de prétendre qu'en Chine l'environnement est moins favorable aux investissements, a indiqué samedi le Premier ministre chinois Wen Jiabao, en invitant davantage de sociétés étrangères à investir dans son pays.

La Chine maintiendra sa politique d'ouverture, a-t-il souligné.

Lors de leur rencontre avec les responsables de grandes entreprises chinoises et allemandes à Xi'an, capitale de la province du Shaanxi (nord-ouest de la Chine), Wen Jiabao et la chancelière Angela Merkel, actuellement en visite en Chine, ont convenu de promouvoir la coopération entre les deux pays.

"Actuellement, il existe une allégation selon laquelle, en Chine, l'environnement est moins favorable aux investissements. Je pense que c'est faux", a indiqué la Premier ministre en répondant à une question posée par Juergen Hambrecht, patron de BASF, le géant allemand de la chimie.

Certaines sociétés étrangères ont exprimé leur inquiétude sur ce que la politique d'innovation de la Chine pourrait inciter les acheteurs publics à se tourner de préférence vers des produits développés par des entreprises chinoises.

Dans son rapport de juillet, la Banque mondiale a mal classé la Chine en terme d'environnement pour les investissements.

Mais selon les statistiques du ministère chinois du Commerce, les investissements directs étrangers affluant en Chine ont augmenté de 19,6% en base annuelle au premier semestre de l'année.

Le pays a attiré 12,51 milliards de dollars d'investissements directs étrangers pour le seul mois de juin, en hausse de 39,6% sur un an.

"Les investissements étrangers n'afflueraient pas dans un pays où l'environnement de l'investissement se dégrade," a affirmé le Premier ministre chinois.

Selon lui, la Chine possède des infrastructures relativement bonnes et un marché dont l'environnement est équitable et stable.

La Chine encourage les entreprises qui correspondent à ses politiques industrielles pour qu'elles investissent dans le pays, le gouvernement chinois assurera l'accès de ces entreprises au marché chinois.

"En ce qui concerne celles qui sont déjà présentes en Chine, elles jouissent toutes du même traitement que les entreprises chinoises, qu'elles soient à capitaux étrangers, joint-ventures ou qu'elles n'interviennent que dans le capital", a souligné Wen Jiabao.

Le Premier ministre s'est également engagé à ce que la Chine ne bloque jamais l'exportation de ses terres rares, mais il a estimé qu'elles devaient être exportées à un prix et dans des quantités raisonnables. La Chine produit environ 90% des terres rares utilisées dans le monde.

Ce séminaire commercial s'est tenu après la signature par la Chine et l'Allemagne de dix accords portant sur divers sujets dont l'énergie verte, la culture et une joint-venture de fabrication des camions vendredi à Beijing.

Les deux parties ont également signé un communiqué conjoint concernant l'établissement d'un partenariat dans le domaine de l'environnement impliquant les domaines de la protection des ressources en eau, la sécurité et l'évaluation des équipements, la conservation de l'énergie, les énergies renouvelables et la technologie.

"La coopération sino-allemande se trouve à un nouveau point de départ," a aussi souligné Wen Jiabao.

Après le séminaire, Wen Jiabao et Mme Merkel ont visité la joint-venture sino-allemande Siemens Signaling Company Ltd.

Angela Merkel a entamé jeudi sa visite de quatre jours en Chine, son quatrième séjour en Chine depuis sa prise de fonctions en tant que chancelière allemande en 2005.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?