100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 07.07.2010 15h09
L'Europe demeure un marché-clé pour les investissements
Un passant traverse l'entrée de l'Administration d'Etat des Changes.

L'Europe restera un des marchés majeurs pour les plus de 2 400 milliards de Dollars US de réserves en devises de la Chine, cela malgré le fait que la crise du crédit y persiste toujours, a annoncé mardi le régulateur chinois des changes.

« L'Europe était, est, et restera un des principaux marchés d'investissemment pour les réserves en devises étrangères de la Chine », a déclaré l'Administration d'Etat des Changes (AEC) dans un communiqué.

Le régulateur reste confiant dans le fait que l'Europe devrait surmonter ses actuelles difficultés financières, dit le communiqué. « Nous apportons notre soutien à la série de mesures de stabilité financière prises par l'Union Européenne et le Fonds Monétaire International », dit-il encore.

L'Europe fait partie du portefeuille d'investissement de l'AEC parce qu'elle a adopté une stratégie d'investissement diversifiée, qui assure des rendements stables.

La Chine a su maintenir ses réserves en actifs étrangers « globalement saines » durant la crise financière mondiale. « Nous avons eu des rendements assez bons en 2008 et 2009, alors que la crise frappait le plus durement l'économie mondiale », dit encore le communiqué.

Les gains comptables obtenus grâce à l'augmentation du prix des actifs a plus que compensé les pertes en valeur causées par la réévaluation du Yuan, dit l'agence.

Aucune des réserves en devises de la Chine n'a été investie dans des actifs à haut risque comme les bons américains des subprimes soutenus par des prêts, ce qui a permis d'assurer la sécurité de ses investissements, dit l'AEC.

« Les réserves en devises étrangères de la Chine ont su passer avec succès le test sévère de la crise financière mondiale », a t-elle encore dit.

Les géants américains de financement de prêts Fannie Mae et Freddie Mac ont été récupérés par le Gouvernement américain durant la crise financière et retirés de la cote de la Bourse de New York le mois dernier. Depuis lors, la Chine a été critiquée pour avoir fait un investissement peu sage en misant sur eux.

Mais l'AEC a précisé que ses investissements en titres de ces deux entreprises n'ont pas été affectés. « Les réserves n'ont pas été investies en titres de Fannie Mae et Freddy Mac, et le paiement des intérêts comme du capital de ces titres se fait normalement ; les prix sont stables », dit encore le communiqué.

« Nous surveillerons de près les développements les concernant, afin de préserver la sécurité des actifs en devises étrangères », a dit enfin le communiqué de l'AEC.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Urumqi en paix, un an après les émeutes du 5 juillet 2009 au Xinjiang
L'économie chinoise continue à connaître une croissance vigoureuse
Qui de la Chine ou de l'Inde vieillit le mieux ?
Le Japon devrait payer la Chine de retour
Regardez la Chine de manière objective !
Y a t-il un danger que la Chine oublie le passé ?
Qu'est-ce que la Chine peut apporter à l'Afrique ?