Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.06.2010 15h42
Mondial 2010 en Afrique du Sud : une perte de 10,4 milliards de dollars US pour l'économie mondiale ?

Les matchs continuent à être disputés avec acharnement en Afrique du Sud, alors que le Comité d'organisation et la Fédération internationale de Football Association (FIFA) se laissent griser par le succès de l'indice d'écoute télévisuelle, mais pour l'économie mondiale, la Coupe du monde produit peut-être un « désastre ».

Aggravation de la crise économique eu Europe ?

Selon les statistiques établies par un institut d'études suisse, lors de toute la durée de la Coupe, il suffit que la moitié de la population active du pays dont l'équipe nationale joue un match, l'économie mondiale connaisse alors une perte au moins de 10,4 milliards de dollars US. Et ce l'économie de l'Allemagne et du Mexique qui en sera la plus touchée avec une perte au moins de 1,7 milliard de dollars chacun, c'est pourquoi on peut dire que la présente Coupe du Monde aggravera peut-être davantage la crise économique dans l'ensemble de l'Europe.

En tant que l'une des plus grandes manifestations sportives du monde, la Coupe du Monde de Football exerce à travers toute notre Planète une force d'attraction sans borne. Quant aux trente deux équipes qualifiées pour la finale, leur pays respectif ont tous sans exception annoncé qu'au moment du match de leur équipe en Afrique du Sud, les activités seront suspendues à travers tout le pays, que ce soit dans les écoles, dans les usines, dans les banques, dans les entreprises ou bien dans toutes autres unités de travail pour permettre aux élèves, aux employés et aux travailleurs de voir à la télé les exploits de leurs footballeurs. Quant aux autres pays, régions et territoires du monde qui n'ont pas d'équipe qualifiée pour la Coupe, le travail et les autres activités subiront également des conséquences de la Coupe

Selon les statistiques établies, parmi les trente deux pays qui participent à la Coupe du Monde, l'économie de l'Allemagne et du Mexique en souffrira le plus et connaîtra une perte respective de 1,7 milliard de dollars, Puis, c'est le Brésil dont les pertes atteindront 1,2 milliard de dollars US, suivi de l'Argentine avec une perte de 485 millions de dollars US. William Smith, qui est chargé de cette enquête, affirme que durant tout le mois du déroulement de la Coupe, il y aura au moins un milliard de téléspectateurs qui voient la retransmission en direct des matchs, c'est pourquoi les pertes financières réelles seront peut-être beaucoup plus élevées.

Pour ce qui est des pays de l'Union européenne, la perte financière et économique d'un seul travailleur dans un temps unitaires sera peut-être la plus élevée au Portugal, car selon les estimations, pour chaque travailleur portugais qui regarde les trois premiers matchs de la Coupe, il perdra en moyenne 26,3 euros pour chaque match vu. Cette réalité fera que le PIB du Portugal connaîtra une baisse relativement sensible.

Toutefois, vu que l'état financier du Portugal est en fait au niveau moyen au sein de l'Union européenne, tandis qu'un travailleur d'autres pays, dont le Pays-Bas, le Danemark et l'Allemagne, crée par unité de temps une richesse qui est le double et même plus que celle créée par un travailleur portugais, c'est pourquoi dans l'ensemble, la perte financière et économique subie par le Portugal ne sera pas lus grave parmi tous les pays européens.

Les Anglais trouvent 31,85 millions de prétextes pour quitter le travail plus tôt.

Le plus drôle et le plus amusant concerne l'Angleterre. Après que son équipe nationale ait réalisé successivement deux nuls dans les rencontres de groupe, son dernier match sera une lutte à mort contre la Slovénie et il est prévu qu'il commence à partir de trois heures de l'après-midi (heure en Grande-Bretagne). D'après une enquête menée la Société de pneus « Continental » qui sponsorise la FIFA, les employés et travailleurs britanniques ont trouvé au total quelques 31,85 millions de prétextes complètement différentes pour quitter plus tôt le travail, afin de pouvoir soutenir l'équipe nationale en regardant la télé. Face à un tel énorme absentéisme au travail, l'économie anglaise est en train d'en souffrir et le coup asséné est vraiment dur à supporter.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?