100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.06.2010 13h16
La Banque mondiale prévoit une accalmie de la croissance chinoise

La croissance chinoise devrait ralentir selon la Banque mondiale. Les prévisions de croissance économique de la Chine sont évaluées à 9,5% pour cette année, et 8,5% pour 2011. Selon les économistes, cette accalmie s'explique par la normalisation partielle de la politique macro-économique, et par les mesures visant à refroidir le marché immobilier.

Finie la croissance chinoise à 2 chiffres... Mais elle reste malgré tout élevée.

La Banque mondiale a déclaré que les principaux indicateurs et les données de production industrielle indiquaient que la croissance économique de la Chine se calmait au 2e trimestre 2010.

Selon un rapport de la banque, il existe certaines incertitudes quant à la croissance économique chinoise, telles que l'excédent commercial en baisse, la montée de l'inflation et la forte progression des prix de l'immobilier.

La Banque mondiale prévoit que la croissance du PIB de la Chine sera de 9,5% cette année, et de 8,5% l'année prochaine.

Ardo Hanson

Economiste à la Banque mondiale

"Malgré ce qui s'est passé ces derniers mois, la situation mondiale et les mesures de refroidissement en Chine signifient que la croissance au 2e trimestre sera un petit peu plus faible que ce que nous pensions. Mais en considérant ces 2 choses ensemble, nous pensons toujours que l'année dans son ensemble sera à environ 9,5% de croissance."

Les exportateurs chinois ont amélioré leurs marges, même pendant la crise économique mondiale.

Mais l'excédent commercial de la Chine a chuté en raison de l'importante augmentation des importations, et de l'environnement commercial plus difficile.

Le taux d'inflation en Chine a également progressé.

Ardo Hanson

Economiste à la Banque mondiale

"L'inflation augmente légèrement, mais ce n'est pas encore un problème. Nous prévoyons une inflation d'environ 3,5%, ce qui est plus élevé qu'auparavant. Mais elle est sous contrôle."

La Banque mondiale a prévenu que les plus graves risques financiers et macro-économiques étaient toujours probablement ceux qui provenaient de l'impulsion monétaire. Il s'agit notamment de la pression sous-jacente sur les prix des actifs, les contraintes sur les finances des gouvernements locaux et les prêts non efficaces.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine formule quatre «espoirs» pour le Sommet du G20 de Toronto
Quatorze disparus suite à un effondrement de maisons dans le Guangxi
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »