100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.06.2010 11h22
La Chine compte investir dans de nombreux projets en Grèce : rapport

La Chine compte participer à de nombreux projets d'investissement en Grèce, estimés à plusieurs milliards d'euros. Il s'agit de projets dans la marine, la logistique et la construction d'un aéroport, le pays européen tentant de réduire sa dette massive, a annoncé mardi un rapport.

Ces nouvelles surviennent alors que l'agence de notation Moody's a abaissé la note de la dette souveraine de la Grèce en catégorie spéculative dans la nuit de lundi. La dette était déjà classée comme spéculative par d'autres organismes. Athènes a nié cette classification en ajoutant que le gouvernement avait pris des mesures nécessaires pour équilibrer le budget et la notation n'en tient pas compte.

Les contrats d'investissement devraient être signés mardi lors d'une visite à Athènes du vice-Premier ministre chinois Zhang Dejiang, a indiqué le Financial Times, citant un responsable anonyme du gouvernement grec.

«Les accords concernent le transport maritime, les télécommunications et un projet de rénovation d'une tour dans le port de Pirée près d'Athènes », a indiqué le fonctionnaire.

D'autres transactions, avec notamment un projet de construction navale pour une valeur de 500 millions d'euros (615 millions de dollars) seront également conclues, indique le rapport.

La Grèce est en train d'attirer activement les investissements des pays avec des fonds souverains conséquents, comme la Chine, pour relancer sa croissance économique. Actuellement le pays est en train de traverser une crise budgétaire sans précédent.

La société publique chinoise Cosco, spécialisée dans le transport maritime, va contrôler pendant 35 ans deux terminaux à conteneurs au port du Pirée après un accord de 3,4 milliards d'euros qui a été conclu.

Certaines tentatives du gouvernement grec pour attirer des capitaux chinois ont échoué. Ainsi, cette année, un accord d'achat de 20 milliards d'euros d'obligations à long terme pour les banques chinoises n'a pas abouti lorsqu'Athènes a refusé de vendre une participation dans la Banque Nationale de Grèce, le plus grand prêteur du pays, alors que cela faisait partie de l'accord.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les commandes de la partie continentale absorbent les stocks de fruits excédentaires de Taiwan
Le PM chinois appelle à accélérer les moissons d'été
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?