100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 10.06.2010 10h43
La crise en Europe a un impact limité sur les exportations chinoises

L'aggravation de crise de la dette européenne a suscité de nouvelles craintes après les informations sur l'écroulement économique potentiel en Hongrie. Mais tout cela n'aura qu'un impact limité sur les exportations chinoises, en particulier si les autorités européennes seront en mesure d'empêcher la contagion, ont déclaré mardi les économistes.

La crise hongroise a déclenché de nouvelles craintes que les exportations chinoises vers l'Europe, son premier partenaire commercial, en seraient affectées.

Bien que le marché européen affaibli aura certainement un impact sur les exportations chinoises, la plupart des régions touchées jusqu'à présent ne sont pas les principaux partenaires commerciaux de la Chine, a déclaré mardi à Beijing Boris Cournède, économiste principal à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

« Si la crise sera sous contrôle, cela n'aura pas beaucoup d'impact sur les exportations de la Chine », a-t-il ajouté.

« Le scénario fiscal des principaux partenaires de la Chine comme l'Allemagne et la France n'a pas l'air si dramatique. La Grande-Bretagne et l'Italie présentent des risques potentiels, mais ces pays sont relativement contrôlés pas l'UE», a indiqué Wang Haifeng, économiste à l'Institut de recherche économique internationale sous l'égide de la Commission nationale du développement et de la réforme.

Les exportations augmenteront cette année à cause de la base faible l'année dernière. Cependant les perspectives pour les exportations vers l'Europe et l'ensemble des exportations ne sont pas « optimistes », a indiqué Wang lors d'un forum organisé par la Fondation chinoise de recherches pour le développement à Beijing.

En 2009, la contribution des exportations nettes de la Chine dans son PIB était négative, représentant 3,6% et de nombreux économistes estiment qu'elles ont basculé vers le positif au début de cette année.

Mais la crise de la dette grecque et de ses retombées ont soulevé de nouveaux doutes, considère Yu Yongding, économiste de l'Académie chinoise des sciences sociales.

Selon lui, la crise de la dette européenne est loin d'être terminée, tandis que la situation avec la dette publique aux Etats-Unis nécessiterait d'être surveillée de plus près.

Les exportations chinoises vers l'Europe ont représenté 236,28 milliards de dollars l'an dernier, près de 19,7% des exportations totales du pays.

De grandes quantités de capitaux flottants coulant vers les marchés émergents comme la Chine en raison des perspectives plus sombres en Europe, et le danger de surchauffe de l'économie sont des grands risques encourus par la Chine actuellement, ont déclaré économistes.

«Il est important de continuer à avancer vers une politique monétaire plus neutre. Cela impliquera une augmentation des taux d'intérêt et d'un régime politique monétaire plus souple », affirme Cournède.

Il a ajouté que la politique des taux d'intérêt faibles entraînerait des problèmes divers pour l'économie. « La Chine devrait adopter une politique monétaire plus restrictive d'ici la fin de l'année et augmenter les taux d'intérêt en 2011 ».

Selon Cournède, si la croissance économique dans la zone euro restera faible, il est peu probable qu'une double récession puisse se produire.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo rencontre un ancien Premier ministre français
Rafael Nadal remporte son cinquième Roland-Garros
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon