100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.06.2010 17h09
La Chine, la première destination attractive d'investissements en 2010 (Ernst & Young)

La Chine reprend en 2010 son titre de la destination la plus attractive d'investissements directs étrangers, titre que le pays a décroché en 2008, a indiqué le cabinet Ernst & Young dans une enquête présentée jeudi à La Baule, nord-ouest de la France.

Selon les résultats d'un sondage mené auprès de 814 investisseurs, la Chine arrive au premier rang avec un taux d'attractivité de 39%, suivie de l'Europe occidentale (38%), de l'Europe du Centre et de l'Est (24%), de l'Inde et de l'Amérique du nord (22%).

"Saluée par les investisseeurs pour le potentiel de son marché interne, la stabilité politique, le coût bas des opérations et la facilité d'établir une entreprise, la Chine a bénéficié du ralentissement mondial, devenant un poids lourd d'économie émergente", commente l'Enquête sur l'attractivité européenne, publié à l'occasion de la Conférence sur les investissements mondiale qui se tient de mercredi à vendredi à La Baule.

Sur les trois ans à venir, 66% des décideurs interrogés ont choisi la Chine comme une destination attractive d'investissements directs étrangers, devant l'Inde (61%) et l'Europe du centre et de l'Est (59%) et le Brésil (53%). L'Europe occidentale (50%) et l'Amérique du Nord (49%) arrivent respectivement en 5e et 6e position.

Mais l'Europe demeure la première destination des investissements directs étrangers, en absorbant 36% du chiffre total mondial, qui a en fait chuté de 39% en 2009 du fait de la récession économique.

"Ce qui est fascinant, c'est que les économies émergentes comme la Chine et l'Inde ont augmenté leurs investissements en Europe", a déclaré à Xinhua Marc Lhermitte, associé d'Ernst & Young et co-auteur de l'enquête.

Les investisseurs des pays BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) arrivent à la troisième place des sources investissements en 2009. La Chine se classe au 8e rang parmi les dix plus grands investisseurs en Europe et à la troisième place en terme de la création d'emplois, après les Etats-Unis et l'Allemagne, précise l'enquête.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Lancement réussi d'un satellite de météorologie
Le milieu religieux de Chine a donné 100 millions de yuans à Yushu
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon
Le CNPC en tête du top 500 des plus grandes entreprises du monde : une bonne ou une mauvaise nouvelle
Coup de théâtre sur la scène politique allemande : le président Horst Köhler démissionne suite à des propos déplacés
Tout n'est pas rose pour la « Vallée de la joie » de Paris