100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.06.2010 17h06
Le CNDR envisage de mettre en place un mécanisme anti-accaparement des produits agricoles et secondaires

Le Comité national pour le développement et la réforme (CNDR), le ministre du Commerce et l'Administration générale de l'industrie et du commerce ont envoyé plusieurs commissaires pour mener une enquête générale à travers le pays sur la situation de l'offre et de la demande des produits agricoles et secondaires, en vue de collecter les informations nécessaires afin de lancer une campagne destinée à rétablir l'ordre du marché, a révélé Zhou Wangjun, directeur adjoint du Service des prix du CNDR.

« Il faut qu'on réfléchisse ensemble avec les établissements financiers et législatifs sur les contraintes à imposer aux accapareurs en fonction de l'importance et de l'influence des cas », a indiqué M. Zhou. « Les dossiers et les données recueillies seront rendus publics à l'issue des procédures légales de l'enquête. »

En fait, la haute aisance de la fluidité a dégagé un large espace pour la spéculation des produits agricoles et secondaires, notamment ceux qui sont faciles à transporter et à stocker, mais qui sont produits en faible quantité dans les régions relativement spéciales. Par exemple, les prix de vente du maïs, du thé et de la soie naturelle ont commencé à monter il y a peu, prenant le relai sur le haricot vert, dont le prix est redescendu suite aux mesures du gouvernement.

Le CNDR s'est rendu compte de cette évolution dans le marché des produits agricoles, a déclaré M. Zhou, « Mais les prix des produits sont toujours en évolution. Il faut procéder aux enquêtes et analyses au cas par cas pour comprendre la nature de ces évolutions. »

Selon plusieurs experts, le CNDR mène actuellement une surveillance stricte sur l'évolution des prix de vente de 46 produits de base de la vie populaire.

Il faut évidemment une production suffisante pour garantir l'approvisionnement de la vie populaire, mais un mécanisme de contrôle des prix de vente des produits de base semble également nécessaire pour encadrer la spéculation et les accaparements, a indiqué M. Zhou. Les études détaillées à cet effet sont en cours, notamment au niveau de la définition de la spéculation et des amendes.

Le CNDR va également mettre en place une plate-forme pour faciliter la collecte et le partage d'informations, ainsi que le rôle de la presse et des médias dans la surveillance de l'évolution du marché.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Lancement réussi d'un satellite de météorologie
Le milieu religieux de Chine a donné 100 millions de yuans à Yushu
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon
Le CNPC en tête du top 500 des plus grandes entreprises du monde : une bonne ou une mauvaise nouvelle
Coup de théâtre sur la scène politique allemande : le président Horst Köhler démissionne suite à des propos déplacés
Tout n'est pas rose pour la « Vallée de la joie » de Paris