100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.06.2010 10h17
La Chine est devenue la première cible des différends commerciaux

Face à l'apparition des différends commerciaux, Zhong Shan, vice-ministre du Commerce, a déclaré le 1er juin que notre pays était devenu le premier objet et la plus grande victime des différends commerciaux. Dans le futur, les différends commerciaux se traduiront non seulement par un contingent limité de produits chinois, mais aussi par un choc sur le plan macroéconomique, dont la stratégie de développement économique. Après la déclaration de Zhong Shan, le département américain du Commerce a annoncé sa décision définitive d'imposer des taxes anti-dumping et des sanctions anti-subventions sur les grilles d'acier chinoises.

La compétitivité des produits d'exportation affaiblie Selon une information provenant du ministère du Commerce, Zhong Shan s'est exprimé le 1er juin sur la « réunion de travail pour faire face à l'anti-subvention ». D'après lui, sous l'influence de la crise financière, la situation commerciale internationale devient plus complexe et se traduit par les aspects suivants : l'insuffisance en demande extérieure, un coût de revient des produits d'exportation en hausse et une concurrence sur le marché international plus acharnée. La multiplication des différends commerciaux a affaibli la compétitivité internationale des produits d'exportation de notre pays, causé plus de difficultés aux entreprises chinoises pour l'exploitation du marché international et augmenté les risques extérieurs pour le fonctionnement de l'économie de notre pays.

D'après Zhong Shan, l'insuffisance en demande extérieure est bien visible. Cette année, l'exportation affichera une tendance d'abord en hausse avant de repartir à la baisse. En même temps, le coût de revient des exportations monte rapidement avec une réduction du profit des exportations, ce qui aggravera les différends commerciaux.

La Chine est la plus grande victime des mesures anti-dumping mondiales depuis 15 années consécutives. Avec l'éclatement de la crise financière, les produits d'exportation chinois sont devenus la cible de toutes les attaques. Selon les statistiques du ministère du Commerce, en 2009, 22 pays et régions ont lancé 116 actions à l'encontre de la Chine touchant à l'anti-dumping, l'anti-subvention, les mesures protectrices et les enquêtes sur la protection spéciale, pour un montant d'exportation de 12,6 milliards de dollars américains. L'année dernière, le PNB de notre pays représentait 8 % du total mondial, et son exportation, 9,6 %. Cependant, la Chine était la cible de 40 % des mesures anti-dumping mondiales et 75 % de l'anti-subvention.

Décision définitive du département américain du Commerce sur l'anti-dumping et l'anti-subvention La Chine devra faire face à un droit douanier pénalisant sur l'anti-dumping à un tarif de 136,76 % à 145,18 % pour ses grilles d'acier exportées vers les États-Unis, et à un droit douanier pénalisant sur l'anti-subvention à un tarif de 62,46 % pour les produits concernés.

Selon les statistiques du département américain du Commerce, en 2009, le montant d'exportation des produits chinois concernés vers les États-Unis était de 15,28 millions de dollars, montant inférieur à celui de l'année précédente (90,67 millions de dollars).

Selon la procédure américaine, la décision préliminaire est prise respectivement par la Commission du Commerce international des États-Unis (USITC) et le département américain du Commerce. La décision définitive est prise par le département américain du Commerce et l'USITC. Cette dernière a pris la décision en considérant les atteintes aux secteurs américains, tandis que le département américain du Commerce tient compte du dumping ou de la subvention et de la proportion de ceux-ci. Le résultat de cette affaire devra attendre la décision définitive qui sera prise par l'USITC le mois prochain.

En 2009, les États-Unis ont lancé 23 mesures de secours commerciaux à l'égard de la Chine, avec une augmentation des affaires concernées de 53 %, représentant 65 % des fonds affectés à l'enquête sur le secours commercial mondial.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le milieu religieux de Chine a donné 100 millions de yuans à Yushu
Premier vol mondial utilisant le bio carburant en Chine
Le CNPC en tête du top 500 des plus grandes entreprises du monde : une bonne ou une mauvaise nouvelle
Coup de théâtre sur la scène politique allemande : le président Horst Köhler démissionne suite à des propos déplacés
Tout n'est pas rose pour la « Vallée de la joie » de Paris
Le football : un sport pour les pauvres et une coupe du monde pour les riches ?
Expo 2010 Shanghai : il faut prêter une oreille attentive aux explications pour pouvoir comprendre et saisir toutes les merveilles exposées