100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 26.05.2010 16h46
La Chine et les Etats-Unis trouvent un consensus sur la réforme monétaire

La Chine établira son propre plan de réforme monétaire en se basant sur ses besoins, et toute pression extérieure ne ferait que la retarder, a déclaré mardi le Ministre asssistant des Finances, Zhu Guangyao.

« La Chine et les Etats-Unis ont trouvé un consensus, à savoir que les Etats-Unis comprennent que la Chine décidera de manière indépendante des étapes spécifiques de sa réforme des taux de change, en se basant sur ses intérêts propres, en prenant en considération les conditions économiques mondiales et les propres tendances de développement de la Chine », a-t-il déclaré.

M. Zhu a fait ces remarques après la cérémonie de clôture de la deuxième édition du Dialogue Stratégique et Economique Sino-américain à Beijing.

Dans ses remarques de clôture, le Secrétaire américain au Trésor, Timothy Geitner, s'est félicité de l'engagement pris par les principaux dirigeants chinois de poursuivre la réforme monétaire en tant que partie d'un agenda plus vaste destiné à stimuler la demande intérieure et à contribuer à rééquilibrer la croissance mondiale.

« Cela, bien entendu, est du libre choix de la Chine », a-t-il dit.

M. Geithner a déclaré qu'il « était confiant, comme il l'a toujours été » dans la capacité de la Chine à comprendre que laisser reprendre la réévaluation du Yuan était dans son propre intérêt, par exemple pour maîtriser l'inflation.

Le Président Hu Jintao avait déclaré lundi, lors de la cérémonie d'ouverture du Dialogue, que la Chine continuerait « à pousser résolument en avant la réforme du mécanisme des changes, sous le principe de prise de décision indépendante, de contrôlabilité et de progrès graduel ».

Ces remarques ont éveillé certaines spéculations sur le marché sur le fait que le gouvernement laisserait monter la monnaie dans un futur proche.

« Grâce à la situation économique mondiale, la Chine fait face à moins de pression au sujet de la réévaluation de sa monnaie, et à présent il est temps d'élargir la marge de flottement de la monnaie et de rendre le Yuan plus flexible face au Dollar », a dit Zhang Ning, économiste à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales.

En tant que partie du résultat du dialogue, la Chine a également « accepté de proposer un accord révisé sur les fournitures du gouvernement d'ici juillet ».

Washington et des groupes commerciaux étrangers ont exprimé leur souci quant à la politique d'« innovation locale » de Beijing, qui, croient-ils, favorise la technologie chinoise en accordant la préférence aux produits développés localement pour les fournitures au gouvernement.

Certaines entreprises étrangères disent que cette politique est la plus grosse menace à leur accès au marché chinois.

M. Geithner a déclaré que les Etats-Unis se félicitaient de l'engagement pris par la Chine de proposer cette offre révisée, en même temps que son engagement à « réduire les barrières pour les investissements dans les services, les biens de haute technologie, la fabrication de haut de gamme et les produits économes en énergie, et de faciliter les investissements étrangers par des processus d'examen et d'approbation décentralisés ».

« C'est un progrès. Cela ne fait pas disparaitre complètement nos soucis, mais cela nous donne une série de principes de base sur lesquels avancer », a-t-il déclaré.

Durant sa rencontre avec des responsables américains mardi, le Premier Ministre Wen Jiabao a déclaré que le dialogue avait porté ses fruits, les deux parties ayant réitéré leurs « principes d'innovation locale, y compris la non-discrimination, le commerce ouvert et l'investissement, ainsi qu'une forte protection des droits de propriété intellectuelle.

Le Représentant américain au Commerce, Ron Kirk, a dit que « Tout progrès de la Chine dans la protection des droits de propriété intellectuelle et de bariières d'accès au marché pourraient être plus importants que la réforme du Yuan ».

« Tout cela peut valoir autant, et peut-être plus, pour être franc, que tout ce que nous pourrions accomplir au sujet des taux de change », a-t-il dit.

La Chine a accepté de simplifier davantage le processus d'approbation des investissements, en raccourcissant la période d'approbation, en renforçant la transparence et en rétrécissant le champ d'approbation, d'après un communiqué de résultats.

Le Ministre du commerce Chen Deming a déclaré lors d'une conférence de presse que la Chine était déterminée à protéger les droits de propriété intellectuelle.

La déclaration de résultat a également précisé que la Chine et les Etats-Unis se donneraient la main pour « réformer leurs propres cadres financiers, renforcer le contrôle et la transparence ».

« Cette édition du dialogue ne résoudra pas tous nos problèmes, mais elle a vraiment eu des résultats concrets », a déclaré la Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

Les deux parties ont souligné l'importance du dialogue en tant qu'outil vital pour apaiser les disputes commerciales et promouvoir les liens politiques et économiques. Mais les discussions ont aussi souligné les divisions.

« Il est impossible que les Etats-Unis et la Chine se mettent d'accord sur tous les problèmes, et les deux parties auront des désaccords et des différences », a dit le conseilller d'Etat Dai Bingguo à la fin de la réunion.

Mme Clinton a également déclaré mardi que la Chine avait fait un choix « sage » en achetant de la dette américaine, mais qu'elle devrait finalement canaliser plus d'investissements localement.

La Chine est le plus gros détenteur de bons du Trésor américains, pour une valeur de 895,2 milliards de Dollars. Les responsables chinois ont encouragé l'administration Obama à éviter de suivre des politiques fiscales qui pourraient éroder la valeur de ces avoirs.

M. Geithner a déclaré que l'administration Obama voulait faire baisser avec fermeté son déficit en tant que pourcentage de la production nationale.

« La stratégie de base est de faire en sorte que notre économie croisse, puis ensuite instituer des réformes à long terme, enfin restaurer la discipline de base du processus budgétaire que nous avons abandonné lors de la précédente décennie », a-t-il déclaré dans un discours à l'Ecole Centrale du Parti.

Chine/Etats-Unis;le deuxième dialogue stratégique et économique

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine approuve le Plan Régional pour le Delta du Fleuve Yangtsé
Chine : au moins 32 morts dans un accident de la route au Liaoning
Chute brutale de l'euro : la Chine continuera-t-elle à racheter les dettes publiques européennes ?
Expo 2010 Shanghai : on ne doit pas rater l'occasion de visiter le Pavillon collectif de l'Afrique
Désillusion du cinéma chinois à Cannes
La classe moyenne a besoin de reformes pour son développement
Chine : première lourde condamnation à l'encontre d'un corrupteur