100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 26.05.2010 10h42
Les enchères foncières de Beijing n'attirent plus les acheteurs

Quatre parcelles de terre à Beijing ne se sont pas vendues aux enchères en raison d'un manque de soumissionnaires, ce qui indique un ralentissement du marché immobilier, rapporte Shanghai Security News.

Le Centre des statistiques foncières de la ville a annoncé lundi que quatre parcelles étaient toutes destinées à l'usage commercial, ce qui semble être peu attractif pour les développeurs, indique le rapport.

Les commissaires-priseurs demandaient 3 832,60 yuans (561 dollars US) par mètre carré pour la plus grande parcelle dans le quartier de Fangshan à l'ouest de Beijing, et ce prix était beaucoup moins élevé qu'il y a un mois. La parcelle devait être utilisée pour la construction d'équipements culturels, des sites de divertissement, d'un parking, et avoir la fonction d'un centre commercial et d'un centre de transports.

L'article cite un initié anonyme du secteur, qui a déclaré que la principale raison de l'échec de la vente aux enchères de ces parcelles est liée au changement de position des développeurs. Ils sont devenus plus rationnels en participant aux appels d'offres après la nouvelle politique du gouvernement central, adoptée le mois dernier et visant à mettre en œuvre une série de mesures de resserrement pour tenter d'endiguer la flambée des prix de l'immobilier.

Dans le cadre de la politique, les ventes de logements ont chuté de 60% dans la ville, tandis que les prix moyens des transactions sont restés élevés.

Néanmoins, l'article a noté qu'une analyse récente du marché de l'immobilier a indiqué que les zones les plus populaires de la capitale attiraient toujours de nombreux promoteurs immobiliers.

Zhang Dawei, un employé de l'agence pékinoise Zhongyuan Real Estate a indiqué à l'interview de Shanghai Securities News que le marché foncier de la capitale connaissait une baisse continue depuis la mise en place de la nouvelle réglementation du gouvernement sur les prix de l'immobilier en avril, avec un prix moyen de 3 894 yuans (570 dollars US) par mètre carré, soit une baisse de 34,5% par rapport à il y a un mois.

«Une grande partie des terres est vendue à des prix bas », a indiqué Zhang, selon l'article. « Les prix maximum des terres ont baissé de 8,25%, soit une diminution de 109% par rapport à leur niveau avant la mise en place des mesures. Cela indique que les reformes du gouvernement ont commencé à avoir de l'effet ». Zhang a également noté que l'accalmie sur le marché immobilier de Beijing pourrait provoquer un ralentissement similaire sur le marché du logement, qui est actuellement en surchauffe, comme le mentionne l'article.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine approuve le Plan Régional pour le Delta du Fleuve Yangtsé
Chine : au moins 32 morts dans un accident de la route au Liaoning
Chute brutale de l'euro : la Chine continuera-t-elle à racheter les dettes publiques européennes ?
Expo 2010 Shanghai : on ne doit pas rater l'occasion de visiter le Pavillon collectif de l'Afrique
Désillusion du cinéma chinois à Cannes
La classe moyenne a besoin de reformes pour son développement
Chine : première lourde condamnation à l'encontre d'un corrupteur