100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.05.2010 10h55
Le Ministère dément l'article de presse au sujet d'un possible report de la taxe sur la propriété

Jia Kang, directeur de l'Institut de Recherche pour la Science Fiscale, qui dépend du Ministère des Finances, a apporté lundi un démenti à un article de presse récent qui avait affirmé qu'il n'y aurait pas de nouvelle taxe sur la propriété avant trois ans.

L'article du China Times avait cité Huang Hanquan, chercheur à la Commission Nationale du Développement et de la Réforme, disant que Beijing n'introduirait pas une nouvelle taxe sur la propriété avant trois ans.

« Huang est un chercheur », a dit M. Jia. « Son opinion ne représente en aucun cas celle du gouvernement ».

M. Jia, défenseur de la taxe sur la propriété, a de nouveau insisté sur l'urgence, en plus de la signification que cela représente, qu'il y a de taxer les propriétaires de logements qui vivent dans leurs appartements afin de rationnaliser le comportement des investisseurs.

D'après lui, la taxe sur la propriété deviendra une source de revenus stables pour les gouvernements locaux et, dans le même temps, calmera la hausse des prix de l'immobilier.

Cependant, a-t-il averti, il ne faut pas considérer la taxe sur la propriété comme une panacée. « Cela ne fera pas baisser fortement les prix, car aucun pays ne peut éviter un boom de l'immobilier quand il est entré dans un processus d'urbanisation ».

« Je ne vois aucune possibilité de renversement des prix de l'immobilier sur le long terme », a dit M. Jia. « Car plus de 500 millions de personnes venant des zones rurales viendront habiter en zone urbaine dans l'avenir, aussi aucune force ne pourra renverser la montée des prix de l'immobilier ».

La récente série de mesures adoptée pour juguler la trop forte hausse des prix de l'immobilier a monté la puissance régulatrice du gouvernement. Mais les analystes pensent qu'il est peu probable qu'il y ait d'autres mesures restrictives dans un futur proche, le marché ayant déjà montré des signes d'apaisement. Le problème, pour les gouvernements locaux, est d'appliquer correctement les mesures.

« Sans la taxe sur la propriété, le marché de l'immobilier risque de demeurer hors contrôle », dit M. Jia.

L'Index Composite de Shanghai était en hausse de 3,4% aujourd'hui, dopé par une hausse des actions immobilières, après que l'article du China Times ait fait les gros titres dans tout le pays lors du week-end dernier.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : au moins 32 morts dans un accident de la route au Liaoning
Chine : plans stratégiques pour le développement du Xinjiang
Expo 2010 Shanghai : on ne doit pas rater l'occasion de visiter le Pavillon collectif de l'Afrique
Désillusion du cinéma chinois à Cannes
La classe moyenne a besoin de reformes pour son développement
Chine : première lourde condamnation à l'encontre d'un corrupteur
La réévaluation du Yuan pourrait être mise en veilleuse