100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.05.2010 16h24
Les avoirs de la Chine en obligations publiques américaines se sont accrus pour la première fois depuis les six derniers mois

Le département du Trésor américain a constaté dans un rapport rendu public le 17 mai que les avoirs de la Chine en obligations publiques américaines se sont accrus de 1,77 million d'USD, soit 2 %, en mars en comparaison avec le mois précédent, pour s'élever à 895,2 milliards d'USD. La Chine reste ainsi le plus grand pays créancier des États-Unis. Il s'agit également du premier signe de croissance depuis les six derniers mois.

Selon le rapport, la Chine avait cessé d'acquérir des obligations publiques américaines à partir du mois d'octobre 2009, lorsque ses avoirs de 938,3 milliards d'USD étaient restés inchangés en comparaison avec le mois de septembre 2009. Dès lors, la Chine avait validé une série d'opérations de cession : 9,3 milliards d'USD en novembre 2009, 34,2 milliards en décembre, 5,8 milliards en janvier 2010 et 11,5 milliards en février.

Malgré cela, toujours selon les statistiques du département du Trésor américain, la Chine a tout de même conservé la première place des pays créanciers des États-Unis.

Concernant l'évolution des avoirs en obligations publiques américaines, le premier ministre chinois Wen Jiabao et plusieurs autres hauts fonctionnaires ont expliqué à plusieurs reprises que la sécurité des investissements, leur fluidité et leur valorisation sont dans l'ordre les trois priorités de la gestion des avoirs chinois en devises étrangères.

Yi Gang, directeur de l'Administration nationale des devises, a également indiqué, lors d'une conférence de presse dans le cadre des sessions 2010 de l'APN et de la CCPPC, que l'acquisition et la cession d'obligations publiques américaines faisaient partie des opérations quotidiennes de la gestion des devises, qu'il s'agissait d'opérations financières et qu'il ne fallait pas les politiser.

Selon le rapport du département du Trésor américain, le montant des obligations publiques américaines détenues par les pays étrangers s'est accru de 3,5 % pour atteindre les 3 880 milliards d'USD.

Le montant détenu par le Japon, deuxième pays créancier des États-Unis, est passé de 768,5 milliards d'USD en février à 784,9 milliards, tandis que celui de l'Angleterre, troisième pays créancier des États-Unis, est passé de 233,5 milliards en février à 279 milliards.

Plusieurs analystes estiment que les crises de dettes que subissent certains pays européens ont poussé les investisseurs à se réfugier vers d'autres secteurs leur semblant plus sécurisants.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un avion de ligne s'est écrasé en Afghanistan avec 43 personnes à bord
Coopération entre une entreprise privée chinoise et l'EDHEC
Le cinéma chinois doit aider les spectateurs étrangers à « renouveler » leur impression sur la Chine
France : la classe moyenne s'inquiète de plus en plus de la baisse de son niveau de vie
Pourquoi la France pense-t-elle interdire aux femmes de porter le « voile intégral » en public ?
Chine : les nongmingong constituent la plus grande communauté d' « immigrés-balanciers » dans le monde
La Chine promouvra dans tous les domaines le « travail décent »