100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.04.2010 10h24
Renforcement des règles en matière d'achat immobilier

Le gouvernement central vient de relever l'acompte qui doit être versé pour l'achat familial d'un logement de 40 à 50%, dernière mesure en date destinée à lutter contre la hausse des prix de l'immobilier ainsi qu'à prévenir les risques financiers grandissants.

La décision a été prise au cours d'une réunion exécutive du Conseil des Affaires d'Etat présidée par le Premier Ministre Wen Jiaobao mercredi soir, montrant la détermination du gouvernement à calmer un marché immobilier surchauffé.

Les prix de l'immobilier dans 70 villes grandes et moyennes de Chine ont augmenté de 11,7% au mois de mars sur une base annuelle, d'après des chiffres du Bureau National des Statistiques. C'est la plus forte augmentation en un mois, d'une année sur l'autre, depuis que le Bureau a étendu sa couverture à 70 villes en juillet 2005.

Aux termes de la décision du Conseil des Affaires d'Etat, l'acompte pour le premier achat familial d'un logement d'une surface supérieure à 90 mètres carrés devra être d'au moins 30%. Pour le deuxième logement, l'acompte sera d'au moins 50%, avec un taux d'emprunt équivalent à 1,1 fois le taux d'intérêt de référence. Et pour un troisième logement, ou plus, l'acompte et le taux d'emprunt seront encore plus élevés.

« Une politique en matière de prêts est la façon la plus efficace de juguler une hausse excessive des prix de l'immobilier dans certaines villes », dit Qin Xiaomei, chercheur en chef chez Jones Lang LaSalle Beijing.

Mais cette hausse vertigineuses des prix de l'immobilier provoque d'autres inquiétudes grandissantes, concernant une bulle financière et des risques financiers potentiels.

Liu Mingkang, président de la Commission chinoise de Régulation Bancaire a dit lors du forum de Bo'ao pour l'Asie, qui s'est conclu récemment, que le système bancaire disposait de nombreux moyens pour faire face aux risques de la pression venant du secteur immobilier. Certaines banques de Beijing, dit-il, ont d'elles-mêmes relevé le niveau de l'acompte pour l'achat d'un deuxième logement, ou pour des achats multiples, à 60%.

Dans le même temps, le gouvernement a également fortement augmenté l'offre de terrains, de logements à loyers modérés et de logements économiquement abordables, dans le but d'améliorer l'offre globale et de corriger le déséquilibre de la demande.

Ainsi, le Ministère des Terres et des Ressources a-t-il annoncé jeudi qu'il allouerait 180 000 hectares de terrain pour la construction de logements, soit plus du double de l'année dernière.

« Toutes ces mesures, si elles sont sérieusement appliquées, pourront empêcher de manière efficace les prix de l'immobilier de grimper davantage dans certaines villes. Et on pourrait s'attendre alors à un atterrissage en douceur du marché immobilier », dit Fan Qi, analyste chez la société immobilière américaine Century 21.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : peine de mort pour un ancien haut responsable judiciaire de Chongqing
Tempête de neige à Harbin
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE
Pourquoi les Chinois sont-ils tellement anxieux?
L'Occident a besoin de mieux connaître l'Asie
Les trois grandes sources de risque pour la Chine