100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.04.2010 17h04
MCC va se porter enchérisseur pour les actifs en zinc d'Anglo

La Metallurgical Corporation of China Ltd (MCC), importante société chinoise spécialisée dans l'ingénierie, les fournitures et la construction, est entrée dans la course pour les actifs en zinc détenus par la compagnie minière Anglo American Plc, d'après des responsables de la société.

Les actifs en zinc d'Anglo American comprennent les mines de Skorpion et de Lisheen en Namibie et en Irlande, qui lui appartiennent intégralement, ainsi qu'une participation de 74% dans la mine de Black Mountain en Afrique du Sud.

D'après Reuters, la valeur totale des actifs en zinc d'Anglo American pourrait tourner aux alentours d'un milliard de Dollars US. Aucun autre détail n'a été révélé pour l'instant.

L'Anglo American, cotée à la Bourse de Londres, a pour activités principales les diamants, le platine, le charbon et autres métaux industriels.

La MCC chinoise, cotée à Hong Kong et Shanghai, est un entrepreneur international majeur dans le domaine des projets métallurgiques, et également un promoteur immobilier sur le marché chinois. La société a récemment commencé à s'étendre à l'étranger par des investissements dans des actifs miniers situés à l'étranger.

« Nous avons l'intention de capitaliser sur la compétition en matière de prix des matières premières, et l'enchère sur Anglo concorde avec notre stratégie », a déclaré un responsable des relations d'investissement de MCC.

En février dernier, MCC avait déjà accepté de débourser 200 millions de Dollars US pour une participation de 5% dans la compagnie minière australienne Resourcehouse Ltd. Et MCC a également accepté d'acheter du charbon à la compagnie australienne et de prendre une participation de 10% dans son projet minier China First Coal, situé dans l'Etat du Queensland.

MCC, entreprise publique, a de bonnes chances de remporter l'enchère sur Anglo, car elle dispose de coffres bien remplis.

La plupart des actifs miniers de MCC sont situés à l'étranger, et sa stratégie est en phase avec celle de la Nation, la stratégie de « sortir du pays ».

« Si l'affaire Anglo, d'un montant d'un milliard de Dollars US, est remportée, elle ne donnera des rendements qu'à long terme, et elle doit être considérée comme un accord stratégique », dit Peng Bo, analyste chez Guosen Securities.

Les entreprises publiques chinoises, qui ne manquent pas d'argent, et la China Investment Corp, le fonds souverain d'Etat chinois, ont joué un rôle majeur dans l'encouragement à chercher des affaires à l'étranger en matière de ressources.

Des entreprises comme MCC espèrent aussi obtenir des retours sur investissement dans des projets miniers situés dans des régions moins développés, car elles auront alors à jouer un rôle clé dans la construction des infrastructures, dit le communiqué.

Les prix du zinc ont chuté à 1 000 Dollars la tonne en 2008 après la crise financière, mais ils ont depuis fortement remonté pour atteindre 2 300 Dollars la tonne, du fait d'une reprise de la demande en Chine et en Inde.

La compagnie minière diversifiée Xstrata PLC, basée en Suisse, avait offert d'acquérir Anglo America en 2008 quand le prix des matières premières avait chuté, mais n'avait pas réussi à conclure l'affaire. Parmi les autres prétendants d'importance aux actifs en zinc de l'anglo, on compte des compagnies minières comme Xstrata, Glencore and Vedanta's Hindustan Zinc Ltd.

La remontée du prix des matières premières au niveau mondial a également eu pour conséquence d'augmenter la fortune des grandes compagnies minières du monde, et la plupart d'entre elles ont désormais un taux d'endettement particulièrement bas.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Tempête de neige à Harbin
Un appel à exclure les antibiotiques de la chaîne alimentaire
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE
Pourquoi les Chinois sont-ils tellement anxieux?
L'Occident a besoin de mieux connaître l'Asie
Les trois grandes sources de risque pour la Chine