100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 31.03.2010 11h28
Le logement social (HLM) en France : un bon exemple pour la Chine

Dernièrement, dans le rapport d'activité du gouvernement qu'il a présenté à la troisième session de la onzième Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois), le Premier Ministre chinois Wen Jiabao a insisté sur l'importance de juguler fermement l'envolée des prix du logement dans certaines villes dans le but de satisfaire les besoins fondamentaux de la population en logements. Comment réaliser le rêve essentiel de l'être humain « Que chacun puisse jouir d'une habitation décente » ? Les gouvernements de nombreux pays ont adopté et appliqué toutes sortes de mesures politiques visant à subventionner la réalisation de projets de logement garanti pour tous. L'économiste chinois Liu Zhengshan pense que sur ce plan-là, la politique HLM (Habitation à loyer modéré) appliquée par la France « convient le plus à la Chine et également aux autres pays ».

Grâce à l'« habitation à loyer modéré », vingt pour cent des Français n'ont plus à se casser la tête pour pouvoir acheter un logement.

Depuis que le système de logement social dit « système HLM » (« Habitation à Loyer Modéré ») a été établi en France en 1956 grâce aux efforts de Pierre Courant, Ministre français de la Reconstruction et du Logement de l'époque, qui a dit : « Construire est d'abord un acte de volonté » et qui a fait voter une loi mettant en place une série d'interventions facilitant la construction de logements tant du point de vue foncier que du point de vue du financement et de l'appareil de production. Par la suite, la création de la contribution obligatoire des entreprises à l'effort de construction (1 % de la masse des salaires pour les entreprises de plus de 10 salariés) introduit des ressources supplémentaires pour la réalisation de logements sociaux. Et c'était ainsi qu'en France, le courant principal du marché de location de logement fut dominé par l'habitation à loyer modéré.

Conformément aux stipulations du système HLM, les communes et les bourgs dont la population dépasse cinquante mille habitants, la proportion du logement à loyer modéré ne doit pas être inférieure à 20% de la totalité des habitations, sinon les autorités concernées seront pénalisées. Selon les statistiques établies, à l'heure actuelle dans le pays qui compte près de dix mille bourgs et communes, seulement sept cent n'ont pas encore atteint la norme prescrite.

Du fait qu'en général, le loyer de l'HLM représente seulement le tiers des prix sur le marché du logement, et au minimal le sixième, les classes populaires et les salariés préfèrent louer et non acheter une habitation. Par conséquent, la demande du logement sur le marché diminue et cela contribue en même temps à stabiliser les prix du logement.

Des spécialistes du milieu ont indiqué que c'est grâce au parfait système de bien-être social et à l'impeccable système fiscal que les prix du logement ont pu être contrôlés efficacement en France, alors que le système HLM est en fait le moyen le plus important et le plus efficace utilisé par le gouvernement en vue de régler et de contrôler les prix de l'habitation.

Ce qui mérite d'être noté tout particulièrement, c'est que malgré le loyer bas des logements HLM, mais ces derniers en France ne sont aucunement des constructions de basse et de mauvaise qualité.

Pour ce qui est de l'alimentation en énergie électrique, la norme fixée pour les HLM est même supérieure comparée à celle pour les logements sociaux normaux, de même qu'ne ce qui concerne l'émission du bioxyde de carbone et l'économie de l'eau. En France, près de quarante pour cent des logements à loyer modéré sont considérés comme des « habitations à environnement plaisant et agréable ».

Appréciation de spécialiste.

Le système dit « HLM » a pour principal but de régler le problème du logement des classes sociales à bas revenu et surtout des familles pauvres à salaire minimal. Les indications fixées par le gouvernement quant à la proportion des HLM dans la construction d'habitat dans les communes et bourgs français sont favorables à l'application effective de ce système.

En général en France, les couches sociales à bas revenu représentent environ 20% de l'ensemble de la société. C'est pourquoi lorsque la proportion du logement à loyer modéré est à peu près à 20% de la totalité des habitations dans les communes et les bourgs, cela peut alors satisfaire pour l'essentiel la demande en logement de ces couches sociales.

Liu Zhengshan a poursuivi en indiquant que la Chine doit s'inspirer des expériences et tirer leçon des autres pays en la matière. « Le plus important, a-t-il dit, c'est établir des mesures politiques différentes en tenant compte de la demande des gens et des familles dont le niveau de revenu n'est pas le même. »

« Il n'y a aucun problème pour nous de s'inspirer des expériences des autres, mais nous devons faire face à des conditions de contrainte différentes qui sont traduites essentiellement comme suivant : un grand écart dans le niveau du revenu d'ensemble. », a indiqué Liu Zhengshan. Puis il a cité l'exemple du Japon qui est beaucoup plus pauvre que notre pays quant à la possession de ressources terriennes. C'est pourquoi au Japon, les prix du logement sont beaucoup plus élevés qu'en Chine, mais le niveau moyen du revenu de la population japonaise est élevé de loin par rapport à celui de la population chinoise. « Ce qui veut dire que la base politique n'est pas la même dans les deux pays. Au Japon, pour que le problème du logement puisse être réglé, il suffit que 5% des maisons construites soient des HLM, tandis qu'en Chine, la proportion doit être au moins de 20%. »

Dans un quelconque pays, la politique de réalisation de projets de logement garanti pour tous doit comprendre principalement les deux aspects suivants : le premier, c'est le construction de logements à loyer modéré à l'intention des couches sociales à bas revenu ; le deuxième, c'est la construction de logements à prix réglementé destinés aux familles à revenu moyen. « Dans le cas où les choses sont bien menées sous ces deux aspects, la politique de réalisation pour l'essentiel de logement garanti pour tous sera alors relativement parfaite. », a dit Liu Zhengshan pour conclure.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le constructeur chinois Geely rachète le Suédois Volvo
Li Keqiang rencontre Tony Blair
La visite du Président Sarkozy aux Etats-Unis est considérée comme une bonne occasion de rétablir son image
Faire preuve de bon sens en discutant des problèmes concernant la Chine
A qui va profiter le départ de Google ?
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?
La Chine n'a nul besoin d'un Google politisé