100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 29.03.2010 16h14
Des sociétés avares avec leurs actionnaires mais généreuses avec leurs cadres supérieurs

Alors que de plus en plus d'entreprises cotées en bourse publient leur rapport annuel d'activité, des actionnaires apprennent que de nombreuses sociétés, pourtant rentables, se montrent pingres avec leurs investisseurs mais généreuses avec leurs propres cadres.

En effet, bien qu'ayant fait de bons bénéfices en 2009, de nombreuses entreprises n'ont accordé aucun dividende à leurs actionnaires. Au lieu de cela, elles ont augmenté la rémunération de leurs cadres supérieurs, rapporte Xinhuanet.

A la date du 17 mars, parmi les 407 entreprises qui ont publié leur rapport annuel, 102 n'ont distribué aucun dividende pendant trois années consécutives.

Hefei Meiling, un fabricant d'appareils électroménagers a ainsi déçu ses actionnaires en annonçant que pour la 11e année consécutive il n'y aurait pas de dividendes, et ce bien que les bénéfices nets de la société aient atteint 301 millions de Yuans en 2009, soit des bénéfices multipliés par plus de 10.

Et Hefei Meiling n'est pas la plus pingre.

Lüjing Real Estate Co, un promoteur immobilier, a annoncé dans son rapport annuel que, comme la société a des projets en cours, elle n'envisageait pas de distribuer de dividendes. D'après les archives de la société, l'entreprise et son ancienne administration n'ont offert aucun dividende pendant 17 ans.

Faisant preuve de radinerie dans le versement de dividendes, ces entreprises se montrent en revanche généreuses avec leurs cadres supérieurs.

Le total des salaires des 24 plus hauts cadres de la Shenzhen Development Bank se montait ainsi à 48,98 millions de Yuans, soit 12% de plus que l'année précédente, a montré le rapport annuel de la banque. Pourtant, les actionnaires n'ont pas reçu le moindre dividende, et ce bien que les bénéfices nets de la société aient augmenté de 719% d'une année sur l'autre.

Quant à Shouthwest Securities Co, qui a connu un bénéfice net de 1,01 milliards de Yuans, elle a également décidé de ne pas distribuer de dividendes. Au lieu de cela, les salaires des cadres supérieurs de cette société sont passés de 652 000 Yuans en 2008 à 10,39 millions de Yuans en 2009, soit une augmentation de près de 10 millions de Yuans.

Mais même les sociétés qui ont eu de mauvais résultats en 2009 ont accordé des augmentations à leurs cadres supérieurs.

Ainsi du Yunnan Malong Industry Group qui a enregistré une perte nette de 280 millions de Yuans en 2009, soit une baisse de 4 229,65%. La société n'a pas distribué de dividendes pendant trois ans, mais a continué à augmenter les salaires de ses cadres supérieurs de 10,29%.

D'après des statistiques fournies par Webstock, fournisseur d'informations en matière de titres, à la date du 17 mars, sur les 102 sociétés qui n'ont pas distribué de dividendes depuis trois ans, 64 ont augmenté les salaires de leurs cadres supérieurs. Ces 102 sociétés ont accordé pour 246 millions de Yuans en salaires pour leurs cadres supérieurs, soit 15,04% de plus qu'en 2008. Quant aux salaires des cadres supérieurs de toutes les sociétés ayant publié leur rapport annuel, ils sont en augmentation de 11,49% d'une année sur l'autre.

Zhao Xijun, doyen adjoint de l'Ecole de Finances à l'Université Renmin de Chine, pense que cette disparité entre les dividendes versés aux actionnaires et les hauts salaires versés aux cadres supérieurs est due à une structure de direction immature.

Ce problème a été évoqué lors des Deux Sessions au début de ce mois. Jiang Hong, membre de la CCPPC, a suggéré plus de transparence dans gestion des biens de l'Etat. Il pense que les salaires n'ont pas été décidés par les propriétaires de ces sociétés, mais par leurs dirigeants eux-mêmes.

Li Weian, professeur et directeur du Centre de Recherche de gouvernance d'Entreprise à l'Université de Nankai, suggère quant à lui l'adoption de mesures fortes pour traiter ce problème, comme améliorer les structures de direction, renforcer les contrôles et imposer des taxes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Li Keqiang rencontre Tony Blair
Chine : Barack Obama souligne l'importance des relations sino-américaines
Faire preuve de bon sens en discutant des problèmes concernant la Chine
A qui va profiter le départ de Google ?
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?
La Chine n'a nul besoin d'un Google politisé
Les Etats-Unis : Le plus grand manipulateur de taux de change dans le monde