Le programme intensif de la Chine pour entrer dans l'ère du train à grande vitesse
100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.03.2010 08h32
Chine : la province du Hunan dément toute vente de riz génétiquement modifié sur le marché local

La province centrale du Hunan a déclaré samedi que le riz en vente dans ses supermarchés n'était pas génétiquement modifié, et a réfuté les accusations du groupe Greenpeace à cet égard.

Le département de l'agriculture du Hunan a souligné dans un communiqué qu'on n'avait trouvé aucun ingrédient génétiquement modifié résistant aux insectes nuisibles dans les échantillons des 32 marques de riz en vente sur le marché local.

"Les échantillons ont été pris dans un supermarché Wal-Mart de la rue Huangxing Nan dans la capitale provinciale, Changsha, et dans sept autres magasins et usines dans la province lundi et mardi derniers, et aucun ingrédient génétiquement modifié n'a été découvert selon des analyses soigneuses effectuées par des institutions professionnelles", souligne le document.

Zuo Pingquan, chargé de la promotion des sciences au département provincial de l'agriculture, a estimé que les tests étaient une procédure compliquée, impliquant une extraction de l'ADN.

Greenpeace a indiqué dans un rapport publié lundi dernier que du riz génétiquement modifié était en vente dans les supermarchés du Hunan, dont des Wal-Mart.

Selon Greanpeace, son étude a été effectuée en octobre dernier.

Le gouvernement central chinois a approuvé un programme en 2008 pour cultiver des graines génétiquement modifiées à rendement élevé et résistantes aux insectes, afin d'assurer la sécurité alimentaire de ses 1,3 milliard d'habitants, et faire face à la réduction des terrains cultivables et au changement climatique.

Cependant, Chen Xiwen, un haut responsable des affaires rurales, a déclaré que les produits génétiquement modifiés devraient encore attendre longtemps pour apparaître sur le marché chinois, car ils n'ont pas encore obtenu les certificats nécessaires accordés par les autorités de la santé et du contrôle de la qualité.

L'année dernière, le ministère de l'Agriculture a accordé des certificats de sécurité à du riz génétiquement modifié capable de résister à certains insectes, et à du maïs permettant aux cochons d'absorber davantage de substance nutritive, a annoncé le vice-ministre chinois Wen Chaoan, lors de la session parlementaire annuelle tenue la semaine dernière.

Cependant, selon Wei Chaoan, ces certificats étaient plutôt une reconnaissance du travail des scientifiques et non pas une approbation pour la production commerciale.

Les opinions des scientifiques chinois sur la sécurité des produits agro-alimentaires génétiquement modifiés sont très variées.

Yuan Longping, académicien de renom spécialisé dans l'agriculture, a averti que certaines cultures génétiquement modifiées, en particulier les souches anti-insectes, ont besoin d'essais chez l'homme pendant au mois une ou deux générations car leur impact sur la santé n'est pas encore clair.

Mais selon Huang Dafang, membre du Comité de la sûreté biologique relevant du ministère de l'Agriculture, les cultures génétiquement modifiées ont été prouvées sûres par des tests chez les animaux.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le taux de change du Renminbi ne constitue pas la principale cause du déficit commercial américain
Le gouvernement chinois appelle à une mise en application totale de son rapport d'activité
Les Etats-Unis : Le plus grand manipulateur de taux de change dans le monde
Réévaluation du Renminbi : Les Etats-Unis pensent faire coup triple
Pourquoi les Français ont-ils une telle passion pour le vin ?
Faire oeuvre de bienfaisance demande du professionnalisme
« Arrogance » des Chinois ou bien « présomption » de certains Occidentaux ?