100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.03.2010 11h35
D'énormes défis pour la Chine en ce qui concerne le marché de la médecine traditionnelle chinoise à l'étranger

Le développement de la médecine chinoise traditionnelle en Chine s'est retrouvé confronté à un énorme défi, car 90% du marché international de la médecine des plantes est dominé par le Japon et la Corée du Sud. Cette situation a suscité le soulèvement de la question dans le contexte de la session annuelle de l'organe consultatif chinois, la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois (CCPPC), selon qq.com, un des plus grands portails internet chinois.

Wu Yiling, un des membres de la CCPPC, appelle à intensifier la recherche et le développement de la médecine traditionnelle et de promouvoir son industrialisation dans sa proposition devant la CCPPC. Wu est également académicien de l'Académie chinoise d'ingénierie et dirige une compagnie pharmaceutique.

La session annuelle de la CCPPC est débutée officiellement mercredi 3 mars.

Le Japon et la Corée du Sud importent les matériaux à base de plantes en provenance de Chine à prix bas et les traitent les avec des technologies très développées.

Le marché international des plantes médicinales est en pleine expansion, mais la Chine, le lieu où la médecine traditionnelle est apparue, ne représente que 3% à 5% du marché.

Wu répertorie les problèmes de l'industrie de la médecine traditionnelle chinoise dans sa proposition, citant notamment de faibles capacités de recherche, un système trop rigide et le manque de compétitivité.

Il suggère d'améliorer le status quo avec l'innovation, la formation des spécialistes dans ce domaine et le renforcement du R & D.

Sessions de l’APN et de la CCPPC 2010

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine insiste pour une solution diplomatique à la question nucléaire iranienne
Le Président de Toyota présente ses excuses aux consommateurs chinois
Revirement des relations franco-russes qui ont dépassé la « période de gel »
Le « soulence » va-t-il enfin disparaitre des sessions annuelles ?
Le projet de reprise de Hummer était voué à l'échec selon les analystes
Les rappels de véhicules Toyota nous poussent à l'introspection
Il faut faire preuve de sincérité et de bonne foi pour pouvoir réaliser la coopération internationale en matière de la sécurité de l'Internet