100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.02.2010 13h32
Le dirigeant de Taiwan qualifie l'accord économique avec la partie continentale d'"absolument nécessaire"

Le dirigeant de Taiwan Ma Ying-jeou a indiqué lundi que les négociations et la signature d'une série d'accords économiques avec la partie continentale de Chine étaient "absolument nécessaires" et "à faire sans délai".

Il a fait cette remarque lors d'une rencontre entre hommes d'affaires de Taiwan sur la partie continentale, organisée par la Fondation des échanges à travers le détroit (SEF), basée à Taiwan, pour célébrer la Fête du Printemps, ou Nouvel An chinois.

L'Accord-cadre de Coopération économique (ECFA) a pour but de "faciliter les affaires commerciales et d'améliorer la compétitivité de Taiwan", a déclaré Ma Ying-jeou dans un discours de 35 minutes.

L'ECFA est un accord de grande envergure visant à normaliser davantage les relations commerciales et financières entre les deux rives du détroit de Taiwan. Sa signature en 2010 est souhaitable pour Ma Ying-jeou, dans le but de donner un nouvel élan au redressement de l'économie de Taiwan.

La partie continentale de Chine est le plus grand partenaire commercial de Taiwan avec un volume annuel excédant les 100 milliards de dollars américains ces deux dernières années.

Vu ce montant, un mécanisme systématique est donc nécessaire pour résoudre les problèmes entre les deux rives, a indiqué le dirigeant de Taiwan.

La signature de l'ECFA pourrait aider à créer 260 000 emplois à Taiwan, a-t-il indiqué, citant un institut de recherche local.

Il a également appelé à aider le public de Taiwan à comprendre l'ECFA, notamment les individus à faible revenu, les salariés des petites et moyennes entreprises et les habitants du centre et du sud de Taiwan.

L'agenda des négociations de l'ECFA n'est pas encore connu. Un seul cycle de négociations s'est déroulé à Beijing le 26 janvier. L'accord comprend principalement la suppression des tarifs douaniers, la garantie des investissements et la protection de la propriété intellectuelle.

Les relations économiques entre les deux rives se sont réchauffées ces dernières années avec la reprise des transports aériens et maritimes directs et des services postaux directs, ainsi que le lancement de vols charter réguliers pour passagers.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle les Etats-Unis à sauvegarder les relations bilatérales après la rencontre Obama-dalaï lama
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Fin d'un déficit qui a duré une dizaine d'années
2010: une année de danse avec le tigre
Tibet : Mieux vaut constater les faits que parler
Quelle définition doit-on donner au terme « touriste chinois » ?
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »