100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 20.02.2010 13h46
Le yuan n'est pas une panacée pour l'économie américaine, d'après le FMI

Pour l'économiste en chef du Fonds Monétaire International (FMI) qui s'est prononcé lundi dernier, une réévaluation du yuan chinois aiderait sans doute la croissance économique des Etats-Unis, mais ne saurait résoudre les problèmes de leur propre économie.

Une réévaluation de 20% du yuan, appelé plus officiellement Renminbi ou RMB, en même temps qu'une réévaluation monétaire similaire chez d'autres économies émergentes d'Asie, pourrait, d'après Olivier Blanchard, qui se base sur les prédictions d'un modèle du FMI, conduire à une augmentation de 1% du produit intérieur brut américain.

Ainsi que l'a déclaré à l'Agence de presse Xinhua l'économiste en chef du FMI, « ce serait une bonne nouvelle pour la croissance américaine, mais il est évident que ce ne serait pas suffisant en soi pour soutenir la croissance aux Etats-Unis ».

Le taux de change entre le yuan et le dollar américain est depuis longtemps source de critiques aux Etats-Unis et dans un certain nombre de pays européens.

Mais Olivier Blanchard voit les choses différemment.

Lors d'un récent entretien, il a précisé qu'une réévaluation du yuan n'était pas un remède miracle pour les Etats-Unis, pas plus que pour le reste du monde d'ailleurs.

Lundi, M. Blanchard a une fois encore insisté sur le fait qu'une discussion sur la politique macro-économique chinoise devrait débuter sur le problème du taux d'épargne, et pas sur le problème du taux de change.

« Il y a un accord assez large pour dire que le taux actuel d'épargne en Chine est trop élevé, ce qui reflète une assurance sociale des ménages insuffisante, des problèmes de gestion au niveau des entreprises et un faible accès financier ».

Olivier Blanchard, économiste français, a également déclaré qu'il serait « très souhaitable » que la Chine prenne des mesures dans les domaines de la santé, du système de retraites, de la distribution de bénéfices par les sociétés ou les institutions financières. Il a cepandant ajouté que le gouvernement chinois avait déjà commencé à prendre des mesures allant dans ce sens.

Il pense que ces mesures ayant déjà des effets, et considérant aussi l'augmentation de la demande intérieure chinoise, la Chine « devra rediriger des ressources vers cette demande intérieure croissante et éviter une surchauffe ».

« Et pour ce faire, l'outil adéquat est une réévaluation du yuan », a-t-il expliqué. « Voilà le contexte dans lequel nous pouvons songer à une réévaluation du yuan, tout comme nous comptons sur une croissance chinoise durable sur le moyen terme ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
Obama envoie un message erroné
C'est une erreur que de traiter la Chine en ennemi
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité