100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.02.2010 09h40
Les compagnies aériennes baissent les prix alors que trains à grande vitesse gagnent en popularité

China Southern Airlines Co, le plus gros transporteur national et Air China Ltd baissent les prix pour concurrencer les trains à grande vitesse qui émergent en Chine, une bataille que les compagnies aériennes européennes ont déjà largement perdu.

La concurrence des trains qui peuvent atteindre une vitesse de 350 km/h obligent les transporteurs aériens à réduire les prix de 80% à une période où leurs prix ont déjà atteint la marge minimum.

Les passagers qui choisissent le transport ferroviaire au lieu des compagnies aériennes vont également déserter un marché sur lequel misent Boeing Co et Airbus SAS en espérant de fournir 13% de leurs ventes d'avions dans les 20 prochaines années. « Il n'y a aucun doute que le train à grande vitesse va provoquer la défaite des compagnies aériennes sur tous les itinéraires de moins de 800 km », a indiqué l'analyste de Citigroup Inc Ally Ma. « Les compagnies aériennes doivent se remettre en forme, accroître leur rentabilité et améliorer le réseau. »

China Southern a réduit ses prix en classe économique jusqu'à 560 yuans au lieu de 700 yuans pour les vols entre Guangzhou et Changsha (province de Hunan), après qu'un train à grande vitesse a été mis en exploitation en décembre dernier. Le voyage en train prend maintenant deux heures et demie au lieu de neuf heures.

« Le train à grande vitesse n'a pas de concurrents pour cette destination », a déclaré un fonctionnaire de Guangzhou, qui a choisi de voyager en train. « Cela ne fait aucun doute que c'est le moyen le plus commode pour se rendre dans toutes les villes situées le long de la ligne ferroviaire. Et les compagnies aériennes ne peuvent pas rivaliser avec les trains au niveau des sièges qui sont plus spacieux ».

Air France, Lufthansa

En Europe, où certaines grandes destinations ont été réduites à trois heures ou moins grâce à l'introduction de nouvelles lignes à grande vitesse, les compagnies aériennes ont déjà vu leur part de marché se réduire ou ont carrément arrêté de desservir ces destinations.

En 2002, lorsque la ligne ferroviaire à grande vitesse Paris-Bruxelles a été mise en service, Air France SA a annulé ses vols quotidiens entre Paris et Bruxelles. Deutsche Lufthansa AG et Germanwings ont également arrêté de desservir la ligne le Paris-Stuttgart après la mise en service de la ligne ferroviaire à grande vitesse.

Les chemins de fer à grande vitesse vont relier toutes les capitales provinciales et les villes de plus de 500 000 habitants sur le continent chinois d'ici 2020, ce qui facilitera les déplacements à 90% de la population, a indiqué le ministère des Chemins de fer.

L'exploitation d'une troisième ligne à grande vitesse, reliant Zhengzhou (province de Henan), à Xi'an (province de Shaanxi) a commencé le 6 février dernier. D'autres lignes vont suivre, notamment la liaison Beijing-Shanghai qui risque de compromettre la route aérienne la plus rentable des compagnies Air China et China Eastern Airlines Corp.

Le ministère compte débloquer 700 milliards de yuans pour le développement du transport ferroviaire cette année et d'ajouter plus de 18 000 km de voies ferrées à grande vitesse d'ici 2020, ce qui serait suffisant pour faire la moitié d'un tour du monde. Toutefois la croissance économique de la Chine de 8,7% l'an dernier alimente l'expansion des aéroports, même si le nombre de passagers qui prennent le train augmente. L'investissement dans les aéroports et l'équipement de l'aviation va augmenter de 50% à 90 milliards de yuans cette année, selon le régulateur de l'aviation. La construction de 25 aéroports au total, dont un deuxième à Beijing, va commencer cette année.

Boeing, Airbus

Les aéroports vont accueillir plus d'avions. La Chine a commandé 160 avions Airbus d'une valeur totale de 17 milliards de dollars en novembre 2007. Boeing a passé un accord de vente des avions à la Chine en 2005 pour une somme de 9 milliards de dollars.

Le trafic des passagers sur les lignes intérieures des compagnies aériennes a augmenté de 22% l'année dernière, a déclaré Laurence Barron, président d'Airbus Chine.

«Avec ce type de croissance, les avions seront complets », a déclaré Barron. «Je m'attends à l'avenir que les avions soient complets, les trains soient complets et les routes soient bondées et les bateaux soient complets. Ce pays a besoin de plus de moyens de transport. »

Les compagnies aériennes chinoises auraient besoin de 3 770 nouveaux avions d'une valeur de 400 milliards de dollars au cours des 20 ans à compter de 2009, selon Boeing. Airbus prévoit une demande de 3 272 nouveaux avions pendant cette période.

«Nous avons examiné l'impact potentiel des chemins de fer à grande vitesse dans nos prévisions », a déclaré Randy Tinseth, le vice-président du service de marketing de Boeing. « Cet impact est particulièrement fort pour les villes qui se trouvent à une distance de moins de 500 km les unes des autres. »

Consolidation

Alors que les trains gagnent plus de passagers sur des trajets plus courts, le processus de consolidation dans l'industrie du transport aérien pourrait s'accélérer.

China Eastern a fusionné avec son petit rival local Shanghai Airlines Co l'an dernier. Un groupe appartenant à l'Etat dont Sichuan Airlines Group fait partie a acheté en novembre le transporteur privé United Eagle Airlines Co, désormais rebaptisé Chengdu Airlines.

« Nous avons encouragé la consolidation», a déclaré Xia Xinghua, le directeur adjoint de l'Administration de l'aviation civile de Chine le 1e février dernier. «Nous encourageons la fusion de China Eastern et de Shanghai Air si cela permettra de réduire les coûts. »

La Chine possédait en tout 86 000 km de chemins de fer à la fin de l'année dernière. Le ministère prévoit d'étendre la longueur totale du réseau ferroviaire à 120 000 km d'ici 2020.

Passez le Nouvel An avec nous !

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
Chine : publication du premier recensement des sources de pollution du pays
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité
La portée du « modèle chinois » trop large
Pourquoi est-on toujours pousser par ses « besoins matériels » ?