100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.01.2010 14h04
Le réacteur nucléaire de Sanmen sera opérationnel en 2013

State Nuclear Power Technology Corp (SNPTC), une grande compagnie de développement de l'énergie nucléaire en Chine, a déclaré le 26 janvier que son premier réacteur nucléaire de troisième génération sera opérationnel en août 2013. C'est une première dans le domaine technologique de la Chine.

Après l'achèvement de la construction du premier réacteur, situé sur le site de la centrale nucléaire de Sanmen dans la province du Zhejiang, les trois autres réacteurs construits par la compagnie vont commencer la production d'électricité d'ici à 2013 et 2014, a indiqué Wang Binghua, le président de la SNPTC.

Les quatre réacteurs, qui utilisent la technologie AP1000 de la compagnie américaine Westinghouse, ont chacun une capacité de production de 1250 mW. La SNPTC a signé un accord avec le consortium mené par Westinghouse pour l'utilisation de sa technologie pour construire quatre réacteurs, dont deux à Sanmen dans le Zhejiang et deux autres à Haiyang dans la province du Shandong.

Sur ces quatre réacteurs, la construction de trois a commencé l'année dernière.

La SNPTC, qui est responsable pour l'importation et la localisation de la technologie nucléaire de troisième génération, se prépare aussi à la construction de trois premiers projets d'énergie nucléaire chinois dans le Hubei, le Hunan et le Jiangxi.

Les trois projets utiliseront également la technologie AP1000. Les sites feront le nécessaire pour remplir les exigences et commencer la construction cette année, a indiqué Wang.

«Le travail sur nos réacteurs de troisième génération se déroule bien. Cela va certainement permettre d'augmenter le niveau technologique de la production nationale d'énergie nucléaire », a déclaré Wang.

La construction des réacteurs de troisième génération a également stimulé le développement du secteur de l'équipement, a-t-il indiqué.

Outre les importations de la technologie américaine, la compagnie SNPTC appartenant à l'Etat a également commencé les travaux de recherche pour la technologie de pointe. Cette compagnie et China Huaneng Group ont récemment inauguré une coentreprise pour construire et exploiter un projet de démonstration, qui utilise une technologie appelée CAP1400.

Ce projet est situé à Weihai, dans la province du Shandong. La technologie CAP1400 est basée sur la technologie AP1000.

La construction du projet devrait commencer en avril 2013 et la centrale sera opérationnelle en 2017.

Après le projet CAP1400, le travail sur un autre projet CAP1700, qui utilise une technologie similaire, mais avec une plus grande capacité de production, qui est de 1 700 MW, va également commencer, selon la SNPTC.

« Le développement des réacteurs de troisième génération, qui sont beaucoup plus sûrs et ont une durée de vie plus longue correspond bien au défi de la Chine qui consiste à bâtir une économie respectueuse de l'environnement. La localisation de la technologie va améliorer considérablement la compétitivité de l'industrie de l'énergie nucléaire en Chine », a déclaré Tang Zide, qui est chercheur à la SNPTC.

La Chine est en train de construire six réacteurs nucléaires de troisième génération dans le pays. Outre les quatre réacteurs qui utilisent la technologie AP1000, le travail sur deux recteurs utilisant la technologie EPR développée par la compagnie française Areva a déjà commencé.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Open d'Australie: Zheng Jie qualifiée pour les demi-finales
Un vice-PM chinois appelle au renforcement des relations économiques avec la Suisse
Beijing, une ville globale
A qui la marque « Cabernet » ?
Les récentes remarques venant des Etats-Unis nuisent aux relations sino-américaines
« La liberté sur internet » et la diplomatie « Smart power »
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse