100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.01.2010 08h12
La Chine interdit aux assureurs d'investir directement dans l'immobilier

Les autorités chinoises mettent en garde les assureurs contre les risques que représentent les investissements dans les actifs à haut rendement, y compris l'immobilier. Et de crainte que les assureurs ne stimulent encore plus un marché déjà chauffé à blanc, le régulateur des assureurs souligne que désormais, les investissements dans l'immobilier ne pourront se faire que de manière indirecte.


La commission de régulation de l'assurance de Chine veut rendre plus difficile pour les assureurs les investissements à court terme sur les marchés.


Certains assureurs espèrent en effet profiter de la multiplication des canaux d'investissement disponibles pour accroître leurs investissements. Ce qui pourrait à terme susciter des risques si ce désir n'est pas maîtrisé.


Depuis octobre 2009, les sociétés d'assurance en Chine sont autorisées à investir sur les marchés immobiliers afin de diversifier leurs porte-feuilles. Une mesure qui a suscité des craintes que les assureurs n'alimentent l'essor des prix immobiliers, déjà très élevés.


Le régulateur veut donc apaiser ces inquiétudes.


Wu Dingfu


Président



Commission de régulation de l'assurance de Chine


“Les assureurs ne sont pas autorisés à investir directement dans l'immobilier résidentiel ou commercial, ni dans le développement immobilier.”


Les experts estiment qu'environ 200 milliards de yuans détenus par les assureurs entreront sur les marchés cette année. Mais ils n'alimenteront pas directement le marché immobilier. Au lieu de cela, les assureurs prendront des participations dans les promoteurs immobiliers, ce qui n'aura qu'un impact limité sur les prix actuels des logements.


La commission appelle également les assureurs chinois à ajuster leurs stratégies d'investissement en se recentrant sur les investissements dans les infrastructures de base et en améliorant leurs porte-feuilles en bons, titres et fonds.


Les primes d'assurance en Chine ont crû de presque 14% fin 2009 par rapport à l'année précédente, pour atteindre un montant total record de 1100 milliards de yuans. Pendant ce temps, les retours sur investissement des assureurs ont également progressé de 6% en rythme annuel.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Trois responsables du football chinois entendus par la police
Entretien entre le président chinois Hu Jintao et son homologue autrichien Heinz Fischer
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde