100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.01.2010 07h53
Chine: 7 500 milliards de yuans de nouveaux crédits prévus en 2010

Les autorités chinoises envisagent d'offrir 7 500 milliards yuans (1 100 milliards de dollars) de crédits en 2010, a annoncé, mercredi, Liu Mingkang, président de la Commission de régulation bancaire de Chine lors du Forum asiatique des finances.

La Commission continuera cette année à contrôler le rythme et le montant de l'offre de crédits, a-t-il déclaré.

"La forte et rapide accélération des accords de prêts pendant les premiers jours de janvier était due à une application différée d'ouvertures de crédit déjà négociées l'année dernière", a-t-il indiqué.

"Cette tendance s'atténuera quand la demande réelle sera satisfaite", a-t-il ajouté.

Le total des crédits accordés en Chine en 2009 a atteint 9 500 milliards de yuans (1 400 milliards de dollars), soit une moyenne mensuelle de 1 520 milliards de yuans (222,5 milliards de dollars) par mois au premier trimestre avant de retrouver un niveau normal pendant les trois derniers trimestres.

Le crédit joue un rôle capital pour soutenir les investissements d'infrastructure massifs. L'augmentation rapide des prêts a conforté la confiance des marchés, soulagé le manque de liquidités et stimulé l'économie, a indiqué Liu Mingkang.

Des mesures de prudence ont été prises lorsque les crédits ont sensiblement augmenté au premier trimestre 2009 et les autorités de régulation ont demandé aux banques de redoubler de vigilance vis à vis de tous les risques potentiels, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Liu Mingkang a déclaré s'attendre à des défis pour le secteur bancaire en 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à renforcer le dialogue sur le dossier nucléaire iranien
La Chine défend ses droits légitimes en mer de Chine orientale
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »