100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.01.2010 14h15
Le réseau à grande ferré à grande vitesse chinois va devenir le plus important du monde

La Chine est bien partie pour devenir le premier pays du monde s'agissant des voies ferrées à grande vitesse, avec 33 000 km de ce type de voies actuellement en construction et environ 70 projets prévus pour être lancés cette année.

D'ici la fin 2012, les voies ferrées à grande vitesse chinoises devraient représenter la moitié de la longueur du réseau mondial en ce domaine.

Actuellement, des projets de construction ferroviaire d'une valeur totale de 2 100 milliards de yuans (300 milliards de dollars US) sont en cours.

Dans les trois prochaines années, 26 000 km de nouvelles lignes, dont 9 200 km de lignes à grande vitesse, seront mises en service afin de soulager la pression existant actuellement sur un réseau ferré national surchargé, a déclaré Liu Zhijin, ministre des Chemins de Fer.

La domination chinoise sur le marché du train à grande vitesse est remarquable, dit Yang Hao, professeur de transport ferroviaire à l'Université Jiaotong de Beijing.

« Peu importe que ce soit la longueur du réseau à grande vitesse, ou la vitesse opérationnelle de nos trains à grande vitesse, la Chine surclasse les autres pays », dit-il.

Bien que nombre des technologies avancées utilisées dans les voies à grande vitesse aient été importées de France, du Japon ou d'Allemagne, « la Chine les a rapidement assimilées, et elle a aussi l'avantage dans l'intégration industrielle », dit-il.

D'ici 2013, 800 trains à grande vitesse seront produits pour relier les villes à une vitesse d'au moins 250 km/h, dit le Ministre. Et également, une nouvelle génération de trains à grande vitesse, dont des personnes bien informées disent qu'ils seront conçus pour rouler jusqu'à 380 km/h sur la future ligne à grande vitesse Beijing-Shanghai devrait sortir des chaînes de production et achever une série complète de tests cette année, dit-il.

La Chine devrait aussi cette année conclure plus d'accords sur le marché mondial ferroviaire, a déclaré le ministre le 7 janvier.

C'est la première fois que l'objectif est inscrit dans le rapport annuel d'activités du ministre, qui passe en revue les réalisations de l'année passée et fixe de nouveaux objectifs pour l'année à venir.

M. Liu a incité les différentes sociétés ferroviaires à sortir de Chine afin d'établir et promouvoir les standards ferroviaires chinois et de forger sa marque dans le domaine ferroviaire.

« En se basant sur notre technologie et sur les avantages de l'intégration industrielle, nous devrions cette année dynamiser la coopération internationale », dit-il.

La Chine avait lancé sa première ligne à grande vitesse atteignant 350 km/h entre Beijing et Tianjin en août 2008 avant les Jeux Olympiques. Et à la fin du mois de décembre dernier, la première ligne à grande vitesse de longue distance, la ligne Wuhan-Guangzhou de 1 068 km, a été mise en service.

Jusqu'ici, ce sont des chefs d'Etat et des représentants de plus de cent pays qui ont visité la ligne Beijing-Tianjin, et nombre d'entre eux ont exprimé leur intérêt dans une coopération avec la Chine pour construire des lignes à grande vitesse.

L'année dernière, la Chine a signé des mémorandums de compréhension avec plusieurs pays dont les Etats-Unis et la Russie dans le domaine de la coopération ferroviaire à grande vitesse.

Les experts disent que si la Chine prenait les devants en développant des voies ferrées à faible émission de carbone, cela pourrait attirer des partenaires potentiels.

La coopération n'est jamais « à sens unique », les deux parties pouvant tirer profit d'une coopération, dit M. Yang.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Le revenu touristique serait en hausse de 9% en 2009
91,5% des villages administratifs de Chine ont accès à Internet
La France commence à envisager sérieusement la réalité chinoise
Le monde 2009 aux yeux des Chinois
La Chine de 2009 : être « incomprise » en tant que pays émergent
La Chine et l'Europe : plus partenaires qu’adversaires
Montée rapide d'une conscience civique au sein de la societe chinoise