100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 07.01.2010 15h51
La valeur de marché de l'« Industrial and Commercial Bank of China » figure en tête parmi toutes les banques du monde

Jusqu'au 31 décembre 2009, la valeur de marché de l'« Industrial and Commercial Bank of China » a atteint 268,982 milliards de dollars, qui est la plus grande du monde et 70 milliards de dollars de plus que la banque qui s'est classée à la deuxième place. En même temps, l'« Industrial and Commercial Bank of China » s'est hissée à la 4e place du palmarès mondial des entreprises cotées à la valeur du marché.

Selon les données et le palmarès mondial sur la valeur de marché au 31 décembre 2009, les banques qui occupent les 10 premières places sont : Industrial and Commercial Bank of China (268,982 milliards de dollars), China Construction Bank (201,455 milliards de dollars), HSBC Holdings PLC,HBC (200,725 milliards de dollars), JPMorgan (171,053 milliards de dollars), Bank of China (153,972 milliards de dollars), Bank of America (149,648 milliards de dollars), Wells Fargo (137,995 milliards de dollars), Banco Santander SA (136,002 milliards de dollars), BNP Paribas SA (94,893 milliards de dollars), et Citigroup (93,543 milliards de dollars).

Les 5 premières places du palmarès mondial des entreprises cotées sont : China National Petroleum (353,174 milliards de dollars), Exxon Mobil (323,717 milliards de dollars), Microsoft (270,636 milliards de dollars), Industrial and Commercial Bank of China (268,982 milliards de dollars) et Walmart (203,654 milliards de dollars).

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
91,5% des villages administratifs de Chine ont accès à Internet
Dix pandas bientôt à Shanghaï pour célébrer l'Expo
Le monde 2009 aux yeux des Chinois
La Chine de 2009 : être « incomprise » en tant que pays émergent
La Chine et l'Europe : plus partenaires qu’adversaires
Montée rapide d'une conscience civique au sein de la societe chinoise
La France « profondément blessée » après son échec cuisant aux EAU