100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 29.12.2009 07h57
La Chine annonce la signature de l'accord de multilatéralisation de l'Initiative Chiang Mai

Les hauts responsables financiers des pays et régions de l'Asie de l'Est et du Sud-Est ont signé un accord intitulé "Multilatéralisation de l'Initiative Chiang Mai" (CMIM) pour répondre aux besoins de liquidités à court terme au sein de la région, a annoncé lundi la banque centrale chinoise sur son site internet.

L'accord a été signé par les ministres des Finances, les gouverneurs des banques centrales de l'ASEAN+3 (Association des nations de l'Asie du Sud-Est, plus la Chine, le Japon et la République de Corée), ainsi que le chef de l'Autorité monétaire de Hong Kong.

Les pays et régions signataires se sont accordés en mai dernier sur un montant de 120 milliards de dollars de liquidités d'urgence à fournir aux pays et régions souffrant de la crise financière.

L'objectif principal de l'accord est de "résoudre les difficultés de l'équilibre de paiement et de liquidités à court terme au sein de la région, et de compléter les actuelles dispositions financières internationales", a précisé la banque centrale.

La Chine et le Japon contribueront chacun à hauteur de 38,4 milliards de dollars, et la République de Corée devrait fournir 19,2 milliards de dollars. Les dix pays membres de l'ASEAN offriront un total de 24 milliards de dollars.

L'ASEAN regroupe Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao: la confiance, la responsabilité et la coopération primordiales dans la lutte contre la crise financière
Le Père Noël préfère le rouge chinois
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?