100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.12.2009 15h52
Le directeur de Geely explique pourquoi il veut acheter Volvo

Geely et Ford ont conclu un accord sur l'achat de Volvo le 23 décembre. Dans son interview exclusive accordée à Xinhua, Li Shufu, président du conseil d'administration du Groupe Geely, a répondu, pour la première fois, aux questions du public sur son achat de Volvo.

En 1999, Ford a dépensé 6,45 milliards de dollars pour acheter la marque d'automobile Volvo. Un tel prix a plus que triplé, par rapport au prix actuel accepté par Geely. Quand il s'apprétait à vendre Volvo en 2008, Ford a subi une perte avant impôt de 1,5 milliard de dollars et contracté encore une dette de 3,5 milliards de dollars.

Geely a fini par acheter Volvo pour un prix de 2 milliards de dollars. On s'est demandé si c'était une bonne affaire ou non pour Geely.

Ford et Volvo ont dépensé plus de 10 milliards de dollars dans les recherches sur la nouvelle technologie de ressources énergétiques pour leurs voitures. A l'avenir, toutes les voitures, que construira Geely, seront des automobiles hybrides. En ce sens, le prix d'achat de 2 milliards de dollars est vraiment "intéressant", selon Li Shufu.

Outre la nouvelle technologie de ressources énergétiques, Li Shufu a encore tenu compte de la notoriété de la marque de Volvo. En effet, il voulait développer la version chinoise de la marque Mercedes-Benz, quand il s'est engagé dans l'industrie automobile il y a 11 ans. Pour plusieurs raisons, il a été obligé de développer des automobiles de bas de gamme. Mais il n'a jamais douté qu'il deviendrait un jour un constructeur d'automobile de première classe.

En bref, trois raisons expliquent son achat de Volvo: ouvrir une voie aux automobiles chinoises pour qu'elles entrent sur le marché mondial; développer une grande marque d'automobile chinoise; enfin, cet achat est dans l'intérêt des consommateurs chinois.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Père Noël préfère le rouge chinois
Publication de la « Notice biographique chronologique sur Deng Xiaoping (1904-1974)
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?