Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.12.2009 11h23
Le soja importé concurrence le soja chinois

D'autres prix montent... ce sont ceux du soja sur les marchés internationaux, mais celui-ci reste moins cher que le soja chinois. Une situation qui force les agriculteurs à se tourner vers d'autres cultures malgré les subventions gouvernementales.

La province du Heilongjiang dans le nord-est de la Chine est le principal centre de production de soja. Les agriculteurs chinois ont de plus en plus de mal à écouler leur production en raison de la concurrence du soja importé depuis 2008. Certains ont même dû abandonner la culture du soja.

Liu Hui

Agriculteur

“Nous nous sommes tournés vers la culture du maïs car le soja est maintenant si bon marché que nous ne faisons plus de bénéfices. Seuls quelques agriculteurs de notre district continuent de cultiver le soja.”

Les agriculteurs déclarent par ailleurs que le soja importé s'est vendu à 1000 yuans la tonne de moins que le soja chinois ces dernières années. Il est donc difficile de réaliser une marge et de plus, le stockage s'avère compromis.

Agriculteur

“Nous n'avons pas fini de vendre le soja de l'année dernière, car les prix étaient si bas que peu d'agriculture acceptaient de le vendre. Il est maintenant plus difficile de vendre à un prix raisonnable, car une grosse partie de ce que nous avons stocké a dépéri.”

Pourquoi le soja importé est-il moins cher que le soja chinois? Aux Etats-Unis, le plus gros fournisseur de la Chine, les agriculteurs reçoivent 59 dollars 10 cents de subventions du gouvernement par tonne. Cette somme, 400 yuans, c'est justement la différence de prix entre le soja chinois et le soja sur les marchés internationaux.

Un avantage certain qui a permis aux importations de prendre une plus grosse part du marché chinois.

Yang Baolong

Vice-président, société des céréales et huiles Jiusan

“L'année dernière, la Chine a importé plus de 37 millions de tonnes de soja. Cette année cependant, le chiffre devrait passer à 42 millions de tonnes.”

Les statistiques montrent que les importations de soja américain en Chine sont en troisième place derrière les avions et les semi-conducteurs. Le soja du Heilongjiang, qui pouvait auparavant se vendre jusqu'à la province méridionale du Guangdong, reste maintenant confiné au niveau local. Si la tendance devait se poursuivre, le poids de la Chine sur les marchés internationaux pour la fixation des prix pourrait bien être réduit à néant.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?