100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.12.2009 13h58
Sinopec augmente sa production de pétrole brut à l'étranger avec l'acquisition d'Addax

Le deuxième plus gros groupe pétrolier chinois Sinopec a annoncé vendredi qu'il escomptait voir cette année sa production de pétrole brut à l'étranger compter pour 17 millions de tonnes sur un total de 60 millions de tonnes.

Cette année, l'acquisition de Addax Petroleum Corp a largement contribué à l'augmentation de la production de pétrole de Sinopec à l'étranger, a déclaré à Ningbo le porte-parole de la société Huang Wensheng.

A présent, Sinopec est impliqué dans 35 projets à l'étranger, la plupart se situant en Afrique, en Amérique du Sud, au Moyen-Orient et en Russie, dit M. Huang.

Sinopec rappelle, d'après des chiffres mis en ligne sur son site Internet, que sa production de pétrole brut à l'étranger était de 9,01 millions de tonnes en 2008.

Au mois d'août, Sinopec avait finalisé la prise de contrôle d'Addax Petroleum Corp, basée à Genève, pour un montant de 7,9 milliards de Dollars US. Elle y a gagné des réserves au Kurdistan irakien et en Afrique de l'Ouest. C'est aussi à ce jour la plus grosse acquisition à l'étranger faite par une société de Chine continentale, quelle qu'elle soit.

Par ailleurs, des commentaires parus dans les médias ont laissé entendre que Sinopec songerait à se porter acquéreur en partenariat du chimiste néerlandais LyondellBasell. M. Huang a réfuté ces affirmations, disant que Sinopec n'envisageait pas cette transaction.

« Ce genre d'affaires ne concorde pas avec notre stratégie », a-t-il dit.

Les sociétés d'énergie chinoises ont dépensé au moins 13 milliards de Dollars en actifs situés à l'étranger depuis le mois de décembre de l'année dernière, rapporte Bloomberg. Elles profitent de prix plus abordables du fait du ralentissement économique.

La China National Petroleum Corp (CNPC), le plus gros producteur chinois de pétrole et de gaz, va quant à elle accélérer ses acquisitions à l'étranger dans des régions comme l'Afrique et l'Amérique du Sud, dans l'espoir de stimuler les efforts chinois pour une sécurité énergétique, a dit un responsable de la société, qui a souhaité rester anonyme.

Actuellement, CNPC est en pourparlers avec des partenaires étrangers sur plusieurs affaires, a t-il ajouté.

La crise financière a offert à la CNPC des occasions de profiter de prix plus intéressants, a déclaré le Vice-président de la société Zhou Jiping.

Certains analystes pensent que les sociétés chinoises devraient conclure des alliances avec des sociétés étrangères pour s'engager dans des affaires à l'étranger. « Ce genre de coopération permet aussi de réduire les risques », souligne Lin Boqiang, professeur à l'Université de Xiamen.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La visite de Hu Jintao au Kazakhstan et au Turkménistan va renforcer les relations bilatérales
"Voyager, écrire et lire": Jean-Marie Gustave Le Clézio à l'Académie des Sciences sociales de Chine
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?
Les automobiles chinoises luttent pour entrer sur le marché de l'Union européenne
Les « 10 commandements » pour les fonctionnaires devraient être pris au sérieux
Poursuite de la grève dans des musées nationaux de France
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré