100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 07.12.2009 10h10
Chine : d´autres pistes pour trouver un emploi

La hausse des prix immobiliers dans de grandes villes ont déjà affecté leur attractivité. Beijing et Shanghaï ne sont plus les premiers choix pour beaucoup de diplômés universitaires. Ces derniers préfèrent donc trouver un emploi dans les villes moyennes. La province du Zhejiang organisait samedi une rencontre pour recruter à Shanghaï de nouveaux talents.

280 entreprises présentes, plus 3500 postes offerts... les secteurs technologiques, pharmaceutiques et des télécommunications cherchent activement de nouveaux talents.

Et pour attirer ces talents, la province du Zhejiang a déroulé le tapis rouge : une rémunération satisfaisante et des conditions favorables à la création de sa propre entreprise.

Ces conditions attrayantes ont su séduire. La plupart des diplômés qui ne sont pas originaires de Shanghaï, ont accepté de quitter la ville pour trouver de meilleures conditions de vie dans d'autres villes.

Chercheur d'emploi

"A présent, trouver l'emploi n'est pas facile. On ne doit pas se fixer sur Shanghaï. En effet, la concurrence à Shanghaï est plus vive qu'au Zhejiang."

Outre cette vive concurrence, le coût de vie très élevé est un facteur non-négligeable.

Chercheur d'emploi

"Shanghaï était mon premier choix. Mais je dois tenir compte du coût de la vie, je préfère choisir de travailler dans une moins grandes villes à proximité de Shanghaï. Le prix de l'immobilier et le coût de la vie sont plus favorables."

Le phénomène devrait contribuer à une convergence des villes en terme d'activité et à une relative baisse de la pression de la demande, notamment dans le secteur immobilier.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: la mise en oeuvre du plan d'action sur les droits de l'homme progresse
Deux touristes chinois tués dans la collision de deux bateaux en Thaïlande
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »