100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 30.11.2009 09h53
Impact de Dubaï sur la Chine

Le coup de tonnerre venu de Dubaï a engendré des fluctuations sur les marchés financiers du monde entier. Les titres en Asie ont été tirés vers le bas par les valeurs bancaires et le yen japonais a enregistré une parité record face à un dollar en chute libre. La Chine semble pour sa part épargnée par les conséquences de cet événement, comme nous l'explique Luo Nan.

Le marché des actions chinois a perdu une centaine de points après l'annonce venue de Dubaï. Cependant les experts estiment que l'impact est surtout psychologique et que les conséquences directes et réelles sont incertaines.

Huang Xiangbin

Analyste Stratégique en Chef, Cinda Securities

"Les investisseurs domestiques s'inquiètent de l'influence de facteurs extérieur sur les marchés financiers chinois, donc l'ajustement observé est essentiellement psychologique. Je pense que l'impact sera surtout à court-terme."

Néanmoins, certains s'attendent à ce qu'une partie des capitaux spéculatifs internationaux soient retirés des marchés émergents jugés risqués. Si cette tendance se vérifiait, une nouvelle crise serait à craindre.

Fang Ming

Analyste, Département des Marchés Financiers

Bank of China

"Certains capitaux spéculatifs abandonneront les marchés émergents après cet épisode de Dubaï. Il y a des capitaux spéculatifs en Chine, qui peuvent à tout moment quitter le marché. Le marché des actions sera surement affecté."

Dubaï est réputé pour ses hôtels luxueux. Au cours des 4 dernières années, la ville s'est lancée dans le construction de projets pour plus de 300 milliards de dollars. Dans ces cironstances, c'est bien la crise financière de l'an dernier qui connaît un nouveau sursaut actuellement à Dubaï. Les prix de l'immobilier se sont effondrés et beaucoup de chantiers ont été abandonnés. La Chine entend bien retenir les leçon de cette amère expérience.

Li Gang

Département des Marchés Financiers

Banque de l'Agriculture de Chine

"La bulle économique a explosé à Dubaï et le marché immobilier s'est effondré. La Chine doit en tirer des enseignements. Il faut privilégier une reprise économique équilibrée et contrôler les capitaux spéculatifs."

Les 4 principaux prêteurs de Chine, Bank of China, ICBC, la Banque de Construction et la Banque de Communication, ont assuré dès vendredi que la mésaventure de Dubaï World n'affecterait pas leurs activités.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un couple de pandas géants part pour l'Australie
Le dirigeant de la RPDC reçoit le ministre chinois de la Défense
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »
La Chine vue dans le film américain « 2012 »
La Chine apporte des changements en Afrique
Le traitement des ordures et des déchets afin de préserver le bel aspect de la ville
Il faut tirer les leçons de la catastrophe minière