100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.11.2009 11h21
Un économiste de renom met en garde contre de possibles bulles financières

Un économiste chinois a mis en garde contre la hausse des prix immobiliers et des actions, du fait de liquidités excessives. Ce sont des "signes de bulles financières".

Le Quotidien d'Information Economique rapportait mardi 17 novembre que pour Wu Jinglian, expert auprès du Centre de recherche sur le développement du Conseil des Affaires d'Etat chinois (le gouvernement), trop de prêts et de liquidités sont un problème à long terme pour l'économie, bien plus que le manque de liquidités ou une demande faible.

M. Wu, âgé de 79 ans, a été un des premiers économistes en Chine à faire l'éloge de l'économie de marché.

"Un boom du crédit avec en même temps une politique monétaire souple et une politique fiscale positive sont efficaces pour empêcher l'écroulement de l'économie à court terme, mais ces mesures ne suffiront pas à résoudre les problèmes sous-jacents", a-t-il dit.

Un total de 8 920 milliards de yuans (soit 1 300 milliards de dollars US) en prêts nouveaux ont été injectés dans l'économie lors des dix premiers mois de l'année, avec pour base une politique monétaire souple, soit bien plus que ce que visait le gouvernement, 5 000 milliards de yuans pour l'année entière.

Pour M. Wu, trop de prêts ainsi qu'un nouvel effet-levier pourraient comporter des risques et ramener l'économie du pays aux jours d'avant la crise économique. "Le marché de l'immobilier, en effervescence, peut être considéré comme le signe d'une nouvelle crise et mérite qu'on lui accorde une grande attention", a-t-il dit.

Le prix des logements dans soixante-dix villes grandes et moyennes a augmenté de 3,9% depuis l'année dernière, et de 0,7% depuis septembre, d'après les chiffres publiés par le Bureau National des Statistiques la semaine dernière.

Un rapport de l'Académie chinoise des Sciences sociales a exprimé le même souci, prévoyant que les prix de l'immobilier se stabiliseraient au cours du premier trimestre de 2010 avant de remonter du fait des prévisions d'inflation lors du deuxième trimestre.

"La raison principale de l'actuelle hausse des prix est la spéculation", énonce le rapport de l'Académie.

De l'avis de M. Wu, trop investir dans les actifs immobilisés n'est pas une bonne idée, bien que la reprise de l'économie en Chine soit largement tributaire du marché de l'immobilier.

"Le vrai moteur de la reprise en Chine est l'augmentation de l'investissement dans les actifs immobilisés et un nombre record de prêts, plus qu'une hausse timide de la consommation domestique, et ce déséquilibre pourrait être un frein à la restructuration de l'économie du pays", a-t-il dit.

Les investissements dans les actifs immobilisés en Chine ont augmenté de 33,1% d'une année sur l'autre lors des dix premiers mois, pour un montant de 15 070 milliards de yuans, dans un contexte de fort rebond de la Chine dans cette crise sans précédent.

Les chiffres du gouvernement ont montré que le secteur de l'immobilier a compté pour plus de 20% dans l'investissement en actifs immobilisés dans les zones urbaines, un élément-clé dans la reprise de l'économie chinoise.

M. Wu a demandé plus d'efforts de la part du gouvernement pour traiter l'excès de liquidités et stimuler la restructuration de l'économie, cela afin d'assurer un développement à long terme, "en particulier puisque nous avons réussi à rebondir avec des politiques à court terme".

Pei Changhong, responsable de l'Institut des finances du commerce et des affaires de l'Académie Chinoise des Sciences Sociales pense pour sa part que l'économie chinoise devrait en 2010 se concentrer sur des ajustements structuraux, tout en poursuivant le plan de relance plutôt que sur l'expansion.

La Banque centrale de Chine a annoncé la semaine dernière dans son rapport trimestriel que le gouvernement poursuivrait sa politique monétaire relativement souple, tout en accentuant ses "efforts pour assurer l'équilibre entre perception de l'inflation et croissance économique".

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hausse des IDE en Chine en octobre
Le président chinois appelle à la réforme de l'APEC pour renforcer l'efficacité de la coopération
Les matchs de barrage de la Coupe du monde de football sont devenus des luttes politiques
Il sera possible que la Chine remplace l'Europe pour devenir le plus important partenaire de coopération de l'Afrique
Un heureux présage pour le développement des relations sino-américaines
Présence de la Chine en Afrique : inquiétude pour l'Occident et espérance pour les pays africains
France : réchauffement timide de l'industrie, mais beaucoup de soucis encore