100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.11.2009 10h16
La forte baisse des taxes favorable au vin néo-zélandais

Les taxes à l'importation du vin néo-zélandais ont baissé jusqu'à 12% en Chine, et en 2012, ces taxes vont tomber à zéro, a-t-on appris du bureau du développement commercial de la Nouvelle-Zélande. Cette information a fait entrer le vin néo-zélandais sur le marché chinois.

A la fin du mois d'août de cette année, le chiffre d'affaires des exportations de vin néo-zélandais vers la Chine a doublé, passant de 3 millions de dollars en 2008 à 7 millions de dollars.

C'est depuis le 1er janvier de l'année dernière que la Chine a commencé à baisser les taxes sur l'importation du vin. Les taxes sur l'importation du vin en bouteille sont passées de 43 % à 14 % actuellement et dans les années à venir, ce tarif baissera à 10,5%. Grâce à cette bonne nouvelle, les importations de vin étranger ont connu un fort développement en Chine depuis l'année dernière. En 2008, le volume d'exportation de vin français vers la Chine a augmenté de 4,3% par rapport à la même période de l'année précédente, et celui de vin australien, de 26%, avec l'exportation de 11,2 millions de litres de vin en bouteille et 2,6 millions de litres de vin en vrac. Pour le moment, la Chine est devenu le 11e pays importateur de vin français et le plus grand marché d'exportation de vin en Asie pour l'Australie.

En 2017, le chiffre d'affaires d'importation de vins étrangers est estimé à 870 millions de dollars pour la partie continentale de Chine, soit 58% du total du chiffres d'affaires du marché asiatique (sauf le Japon), selon Jia Yanping, membre du conseil de l'association nationale pour la circulation de l'alcool.

Près de 100 vignobles en Allemagne, en Italie, en France et aux Etats-Unis ont des plans d'exploitation du marché chinois, a-t-on appris.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois appelle à la réforme de l'APEC pour renforcer l'efficacité de la coopération
La réévaluation du Renminbi pourrait peut-être empêcher le redressement de l'économie mondial
Un heureux présage pour le développement des relations sino-américaines
Présence de la Chine en Afrique : inquiétude pour l'Occident et espérance pour les pays africains
France : réchauffement timide de l'industrie, mais beaucoup de soucis encore
Les répercussions de l'affaire Jean Sarkozy
L'Occident n'est pas qualifié pour demander à l'Afrique de se méfier de la Chine