100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.11.2009 08h53
La Chine est le pays qui souffre le plus de l'augmentation du protectionnisme, déclare le ministère chinois du Commerce

La Chine souffre lourdement de la montée du protectionnisme depuis l'éclatement de la crise financière mondiale, s'est plaint aujourd'hui à Tianjin le porte -parole du ministère chinois du Commerce, M. Yao Jian.

Le porte-parole a déclaré que certains pays recouraient au protectionnisme pour augmenter leurs exportations afin de stimuler leur économie, après que leurs efforts pour stimuler leur demande intérieure aient échoué, et certains déprécient même leur monnaie nationale et augmentent leurs subventions pour augmenter la compétitivité de leurs exportations nationales.

"De tels comportements mènent à une augmentation du protectionnisme", a jugé Yao Jian lors d'un forum sur le développement du commerce international, qui se tenait dans la cité portuaire voisine de Beijing.

Quatre-vingt huit enquêtes ont été lancées contre des produits chinois, portant sur 55 cas de dumping, 9 cas de subventions abusives, 15 cas de protection caractérisée de la part de l'État, et sept cas de "protection spéciale", a déclaré Yao Jian.

"Les conflits commerciaux augmentent en particulier avec les États-Unis", a-t-il jugé.

Sur les neuf premiers mois, les États-Unis ont lancé 14 enquêtes sur les exportations chinoises, portant au total sur une valeur de 5,84 milliards de dollars, soit une augmentation de 639% par rapport à l'année dernière.

Jeudi, les États-Unis ont décidé de prendre des mesures préliminaires anti-dumping contre les tubes en acier sans soudure fabriqués en Chine. C'est la plus grosse mesure commerciale en date contre la Chine, dépassant une précédente augmentation de 35% des taxes sur 1,85 milliards de dollars de pneus chinois. L'année dernière, les exportations de tubes en acier chinois aux États-Unis voisinaient les 3,2 milliards de dollars.

Le porte-parole a également ajouté que les exportations chinoises vers les économies majeures avaient baissé après l'éclatement de la crise, mais que les parts de marché des produits chinois dans ces économies avaient augmenté.

D'après M. Yao Jian, les exportations chinoises aux États-unis se sont élevées à 184,9 milliards sur les neuf premiers mois, en baisse de 15% par rapport à l'année dernière. Mais les importations de produits chinois aux États-Unis ont représenté 18,84% du montant total des importations américaines, soit 3,88% de plus qu'un an auparavant, a-t-il rajouté.

Sur la même période, les exportations chinoises au Japon sont montées à 87,92 milliards de dollars (+14,7%). Les produits chinois ont représenté 22,3% du montant total des importations japonaises, soit 3,99% de plus qu'un an auparavant.

Les exportations chinoises vers l'Union européenne ont chuté à 161,43 milliards de dollars (-21,6%), mais ont représenté 17,4% du total des importations européennes, soit une augmentation de 2,94%.

Même si le volume des exportations chinoises a baissé notablement sur les neuf premiers mois, les parts de marché chinoises ont augmenté, prouvant la compétitivité de la Chine sur les marchés étrangers, a encore rajouté Yao Jian.

Sur les neuf premiers mois, les exportations chinoises se sont élevées à 1 560 milliards de dollars, en baisse de presque 21%.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Quatre lignes ferroviaires entreront en service au Xinjiang d'ici la fin de l'année
Mattias Ekstrom remporte la Course des Champions
La Chine doit-elle vendre ses matières premières à bas prix ?
Faire exploser la bulle immobilière chinoise
Un parc Disneyland à Shanghai : qui va payer pour la flambée des prix fonciers ?
ChiNext sera t-il une réussite ou une catastrophe ?
Suspicion autour de la surchauffe immobilière dans plusieurs villes chinoises