100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.10.2009 08h52
La Chine opposée à une enquête anti-dumping américaine sur ses tubes d'acier

La Chine s'oppose fermement au lancement d'enquêtes anti-dumping et anti-subvention américaines sur les tubes d'acier sans soudure chinois, a déclaré samedi le ministère chinois du Commerce dans un communiqué sur son site Internet.

Les difficultés que l'industrie sidérurgique américaine fait face actuellement sont causées par la faiblesse de la consommation et de la demande résultant de la crise financière. "Il y a un manque de fondements réels dans l'accusation portée contre la Chine de pratiquer du dumping ou de subventionner ses exportations et la Chine s'oppose fermement à cette action", indique le communiqué.

Le ministère du Commerce a publié ce communiqué en réponse à l'annonce du Département du commerce américain selon laquelle les Etats-Unis avaient lancé des enquêtes anti-dumping et en matière de droits compensatoires à la demande de U.S. Steel Corporation, V&M Star LP, TMK IPSCO et du syndicat United Steelworkers (USW).

Ces pétitionnaires ont demandé un droit anti-dumping de 98,37% sur les importations chinoises, et des taxes compensatoires supplémentaires pour compenser ce qu'ils prétendent être des subventions du gouvernement chinois.

Il s'agit de la septième enquête du genre lancée cette année par le Département du commerce américain contre les importations chinoises accusées à la fois de pratiquer le dumping et de bénéficier de subventions, a indiqué le ministère chinois du Commerce.

Recourir au protectionnisme ne résoudra pas le vrai problème, par contre cela nuit aux intérêts des sociétés sidérurgiques américaines situées en aval, ainsi qu'au commerce bilatéral, affirme le communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine critique les Etats-Unis pour avoir remis un prix au Dalai Lama
Vice-président chinois Xi Jinping commence la visite en Europe
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?