100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.09.2009 08h55
(Fête nationale) 60 années pour un extraordinaire redressement de l'économie chinoise

"Au cours de ces six dernières décennies, l'économie chinoise a impressionné le monde entier par la rapidité avec laquelle elle a réussi à se développer et les profonds changements intervenus dans l'édification du pays et la vie de ses habitants", a déclaré le professeur Gao Peiyong, vice-président de l'Institut de recherches financières, commerciales et économiques de l'Académie des sciences sociales de Chine.

Une puissance nationale renforcée

La Chine nouvelle, à sa fondation, était un pays sortant tout juste d'une situation semi-féodale semi-coloniale et de nombreuses années de guerre. En 1952, la population était de 500 millions d'habitants et le produit intérieur brut (PIB) n'était que de 67,9 milliards de yuans.

Depuis la mise en application de la politique d'ouverture et de réforme en 1978, époque où le PIB était de 364,5 milliards de yuans, la Chine a réalisé un développement économique accéléré. En 2008, le PIB a atteint 30 067 milliards de yuans, en croissance annuelle moyenne de 8,1% pendant les 30 dernières années. Autrement dit, la richesse créée aujourd'hui pendant une seule journée de travail du peuple chinois dépasse le total de toute l'année 1952.

En 2008, la Chine est devenue la troisième économie mondiale, derrière les Etats-Unis et le Japon, alors que son économie ne représentait que 1,8% de l'économie mondiale en 1978.

Dans le même temps, la Chine s'est classée à la troisième place mondiale en termes du volume du commerce extérieur en 2008. Elle était à la 29e en 1978.

Toujours en 2008, la Chine a réussi à augmenter sa proportion dans le commerce mondial de 0,8% à 7,9%. Selon les statistiques de la Banque mondiale, le PIB chinois était équivalent à 27,2% de celui des Etats-Unis, et à 78,6% de celui du Japon. Son PIB par habitant est passé de 119 yuans en 1952 à 22 698 yuans en 2008, soit une hausse annuelle en moyenne de 6,5% (déduction faite des effets de la hausse des prix). La croissance de 1979 à 2008 s'est établie à 8,6% en moyenne.

En 2008, les revenus par habitant ont atteint 3 292 dollars, ce qui a aidé la Chine à se classer parmi les pays à revenus moyens selon les critères fixés par la Banque mondiale.

Le renforcement de la puissance du pays se traduit non seulement en économie, mais aussi en recettes financières. En 1950, les recettes financières du pays n'étaient que de 6,2 milliards de yuans. Ce chiffre a été multiplié par près de 1 000 en 60 ans pour s'élever à 6 000 milliards de yuans en 2008. Il a fallu à la Chine 28 ans pour faire passer ses recettes financières de 6,2 milliards de yuans à 100 milliards de yuans, 21 ans pour les faire augmenter de 100 milliards à 1 000 milliards, et seulement 9 ans pour qu'elles dépassent 6 000 milliards.

Des produits de consommation abondants et une structure économique améliorée

Les personnes âgées ont gardé un profond souvenir de la pénurie matérielle d'il y a des dizaines d'années. De nos jours, la Chine a réussi a assurer son approvisionnement en produits industriels et agricoles.

Nourrir sa population est resté un problème irrésolu pour toutes les dynasties dans l'histoire de la Chine. Actuellement, le développement agricole de la Chine a permis non seulement de nourrir sa population qui représente un cinquième du total mondial, mais également d'apporter un soutien constant au processus d'industrialisation.

En 2008, la production céréalière de la Chine a atteint 528,7 millions de tonnes, soit 3,7 fois de plus que celle de l'année 1949. La production du coton s'est élevée à 7,49 millions de tonnes, soit 15,9 fois de plus que celle de 1949.

Pays industriel émergent, la Chine est devenue un géant mondial de la fabrication. En comparaison avec l'année 1949, la production de fil de coton est passée de 0,33 million de tonnes à 21,49 millions de tonnes en 2008, celle de textiles, de 1,89 milliards de mètres à 71 milliards de mètres et celle du charbon brut, de 32 millions de tonnes à 2,79 milliards de tonnes.

Téléviseurs, réfrigérateurs, caméras, machines à laver, ordinateurs, climatiseurs... Tous ces produits électroniques sont entrés dans la vie courante des habitants.

Après 60 ans de développement, la Chine a largement fait progresser sa production tant industrielle qu'agricole. En 2007, parmi les principaux produits agricoles, les récoltes de céréales, les production de viande, de coton et de fruits occupent toutes la première place mondiale. En ce qui concerne les produits industriels, la Chine se classe première en termes de production d'acier, de charbon, de ciment, d'engrais chimiques et de cotonnade.

En devenant "l'Usine du monde", la Chine a déployé de grands efforts dans l'amélioration structurelle et dans la rationalisation de la proportion des trois secteurs de l'économie. En 2008, le secteur primaire, celui qui comprend l'agriculture, la pêche, l'élevage et la sylviculture, a vu sa part dans l'économie baisser de 51% en 1952 à 11,3%, le secteur industriel a augmenté sa part de 20,8% à 48,6%, et le secteur tertiaire a réussi à porter sa part de 28,2% à 40,1%.

Actuellement, un système industriel assez complet a été établi en Chine. Il couvre toutes les catégories fixées par les Nations unies.

Depuis la réforme et l'ouverture, une stratégie globale basée sur le développement de différentes régions a été mise en application. Après le développement en premier de la partie est, les politiques de mise en exploitation de la partie ouest, du redressement de l'ancienne base industrielle du nord-est et du développement de la partie centrale ont été adoptées.

Réduction de la pauvreté et réalisation d'une vie moyennement aisée pour les habitants

Le paysan Su Bingzhong d'un village de la province du Sichuan (sud-ouest) a vécu dans trois "maisons". La première, dans les années 80, était une chaumière de deux pièces abritant toute la famille. Dans les années 90, la famille a emménagé dans une maison au toit de tuiles capable de résister aux pluies. Maintenant, Su Bingzhong est content de sa troisième maison, un villa équipé de toutes sortes d'appareils électroménagers.

Au cours des 60 années qui ont suivi la fondation de la Chine nouvelle, le peuple chinois est parvenu non seulement à sortir de la pauvreté, à avoir de quoi se nourrir et s'habiller, mais aussi à connaître une vie relativement aisée, dans l'ensemble.

Aussi bien les habitants urbains que les ruraux ont connu une forte croissance de leurs revenus. Les revenus disponibles annuels des habitants des zones urbaines ont augmenté de moins de 100 yuans en 1949 à 15 781 yuans en 2008, soit une hausse annuelle de 5,2% en moyenne. Les revenus nets des habitants ruraux sont passés de 44 yuans en 1949 à 4 761 yuans en 2008.

L'épargne des Chinois a été multipliée par 25 000 depuis 1952 pour passer de 860 millions de yuans à 21 800 milliards de yuans à la fin 2008. L'épargne par habitant est passé de 1,6 yuan à 16 407 yuans pendant cette période.

Un système d'assurance sociale a été établi et perfectionné dans les zones urbaines et son application progresse actuellement de façon satisfaisante dans les zones rurales. A la fin 2008, le nombre de personnes participant au système d'assurance sociale atteignait 218,91 millions dans les zones urbaines, en hausse de 161,81 millions par rapport à 1989. Dans les zones rurales, 2 729 districts ont pris part à un nouveau système médical sur une base coopérative, représentant 91,5% du total de tous les districts du pays. En 2008, 23,35 millions d'urbains et 43,06 millions de ruraux étaient bénéficiaires d'un système de niveau de vie minimum garanti par le gouvernement.

Avant la fondation de la Chine Nouvelle, les dépenses des urbains pour la nourriture et l'habillement représentaient 80% du total des dépenses et la proportion augmentait jusqu'à plus de 90% chez les ruraux. En 2008, l'indice Engel est tombé à 37,9% et à 43,7% respectivement pour les urbains et les ruraux chinois. Si l'on prend les normes de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, la structure et le niveau de consommation des habitants urbains de la Chine correspondent déjà au type "riche" et au niveau "relativement aisé" chez les habitants ruraux.

Etatblissement d'une économie de marché

Zhu Jianmin, PDG du groupe Oxiranchem du Liaoning a créé une société en 1991, celle-ci a été cotée en bourse en 2000. Avec un chiffre d'affaire de 1,1 milliard de yuans en 2008, sa société a maintenu une croissance annuelle de 55% en moyenne. "Si on me demande ce que l'Etat accorde à l'économie privée, j'aimerai dire une politique préférentielle et un bon environnement", affirme-t-il.

Le plus grand succès obtenu par la Chine dans le développement économique est la mise en oeuvre d'une économie de marché.

Il y a 60 ans, la Chine nouvelle suivait un système d'économie planifiée en suivant l'exemple de l'ancienne Union soviétique. Au début de la mise en application de la politique de réforme et d'ouverture, le secteur public représentait 99% du PIB chinois. En 1978, lors de la troisième réunion plénière du 11e Comité central du Parti communiste chinois, le PCC a décidé d'accorder la priorité à la modernisation socialiste en avançant une directive générale de réforme et d'ouverture sur l'extérieur. Depuis, la réforme sur le système économique chinois s'est mise en route.

Avec plus de trente ans d'efforts, la Chine a réussi à mettre en oeuvre un système d'économie de marché socialiste. Celui-ci se caractérise par un rôle dominant du secteur public et un développement conjoint des autres régimes de propriété.

Le secteur non-public a connu un développement rapide pendant cette période. En 2008, il y avait 6,57 millions d'entreprises privées employant 79,04 millions de salariés. Les entrepreneurs et commerçants individuels étaient de 29,17 millions employant 57,77 millions d'employés. Il y a 430 000 entreprises dans le capital desquelles des capitaux étrangers sont présents.

Une structure assez complète et à multiples niveaux a été formée dans l'économie de marché de Chine et le mécanisme de contrôle macroéconomique a été perfectionné. Les marchés boursiers sont devenus une partie importante du marché international des capitaux.

La Chine nouvelle va bientôt fêter son 60e anniversaire. L'énergique développement de son urbanisation et de son industrialisation la propulse sur la route de la globalisation économique.

-La 60e Fête nationale de la RPC

Source: xinhua

Commentaire
je suis moi meme chinoise actuellement a Pekin pour mes etudes de buizness& economics ...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
181 étrangers participeront au défilé consacré à la célébration de la Fête nationale
Le Premier ministre chinois se rendra en RPDC en octobre
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?