100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 15.09.2009 08h10
Les entreprises chinoises s'intègrent dans l'économie mondiale, malgré les conflits commerciaux

Le président américain Barack Obama a annoncé le 11 septembre le prélèvement de taxes spéciales, dans les trois ans à venir, sur les pneus importés de Chine. Il s'agit sans doute d'un coup lourd contre les exporteurs chinois de pneumatiques.

L'extension et l'approfondissement de la crise financière ont détérioré l'environnement des entreprises exportatrices chinoises. Cette année, le nombre de conflits commerciaux entre ces dernières et le reste du monde a atteint un niveau sans précédent, impliquant un montant colossal.

Selon les dernières statistiques du ministère du Commerce, les entreprises du commerce extérieur du pays ont subi, au premier semestre de 2009, environ 60 "enquêtes commerciales" initiées par 15 pays et régions, et où 8,27 milliards de dollars étaient en jeu.

Il faut constater que face à ces conflits, les entreprises chinoises se défendent de plus en plus par les armes juridiques, du droit de la propriété intellectuelle, et qu'elles font montre d'une assurance croissante.

Chen Lipeng, directeur de l'Administration de la concurrence commerciale de la province du Guangdong (sud), a fait remarquer que les entreprises chinoises ont commencé à être très actifs dans les conflits commerciaux.

"Aujourd'hui, les entreprises frappent à notre porte pour des conseils juridiques quand elles font l'objet d'un conflit international. Ce phénomène est tout nouveau", a-t-il raconté.

Dans le même temps, les membres d'un même secteur de production s'unissent pour opposer un front uni en cas de conflit, a constaté Li Chunrong, vice-directeur du centre de recherche de l'industrie alimentaire du Guangdong.

Wu Zhenchang est le patron d'une usine de chaussures installée au Guangdong. Depuis quatre ans, il a organisé ses 12 autres confrères chinois pour réagir au procès anti-dumping lancé par l'Union européenne contre les fabricants de chaussures chinoises.

"Nous sommes devenus une force face au protectionnisme commercial", a-t-il dit avec fierté.

Grâce à leur lobbying, l'alliance des entreprises de chaussures chinoises ont obtenu de l'aide de plusieurs associations européennes de l'industrie de la chaussure.

La crise financière est à l'origine de nouveaux phénomènes et de nouvelles mesures protectionnistes de certains pays, telles que la taxe carbone, ont indiqué des experts.

Les entreprises doivent faire également attention à leur stratégie, il ne faut pas se contenter de protester, mais aussi de se faire entendre dans les médias étrangers et de renforcer le dialogue et la négociation avec des associations commerciales étrangères, souligne le directeur du département du commerce extérieur du Guangdong, Liang Yaowen.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le nombre de commerçants en ligne dépasse 63 millions en Chine
L'accord sur le commerce de services Chine-Pakistan entrera en vigueur en octobre
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi
La Réunion annuelle du Forum de Davos – une plate-forme qui permet à l'Afrique d’attirer les investisseurs chinois
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?