100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.09.2009 14h39
Une société chinoise de construction signe un contrat de 1,9 milliard de dollars avec les Bahamas

China State Construction Engineering Corp. (CSCEC), le plus grand entrepreneur public du monde en termes de valeur de marché, a signé un contrat de 1,9 milliard de dollars avec la société Baha Mar Resorts Inc., des Bahamas, a indiqué mardi le China Daily.

La CSCEC participera au projet de construction du complexe hôtelier Baha Mar, à Nassau. Le complexe, qui s'étend sur une superficie de 1 000 hectares et nécessite un investissement total de 3,6 milliards de dollars, devrait être ouvert au public fin 2013. Les travaux débuteront dès 2010, a précisé le journal, citant un communiqué de la CSCEC.

La compagnie chinoise détient désormais 2,75% des actions du complexe hôtelier grâce à un investissement de 99 millions de dollars.

La CSCEC a obtenu des nouveaux contrats à l'étranger d'une valeur totale de 3,1 milliards de dollars au premier semestre, soit 11% de l'ensemble des nouveaux contrats de cette période, indique le quotidien.

Les projets de construction à l'étranger ont généralement une marge de profit plus élevée que les projets domestiques mais ils s'accompagnent également de risques tels que des taux d'intérêt flottants et des instabilités politiques.

Le contrat des Bahamas a été signé lors de la récente visite de Wu Bangguo, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois), dans le pays d'Amérique du Nord.

Le projet sera financé par la Banque chinoise d'import-export. Les détails du contrat n'ont pas été révélés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Xinjiang: les coupables d'attaques à la seringue passibles de la peine de mort
La gratuité de l'enseignement dans les écoles supérieures normales du Tibet
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?
« Que devons-nous encore faire pour vous contenter et satisfaire, vous les Français ? »