Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 26.08.2009 15h24
Les importations chinoises de produits de première nécessité contribuent à réduire le déficit commercial en Amérique latine (CEPALC)

Les importations chinoises de produits de première nécessité depuis l'Amérique latine ont contribué à contrecarrer la réduction des exportations dans la région causée par l'actuelle récession économique mondiale, a indiqué mardi la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC).

"Seule la Chine a une demande durable en produits de base, ce qui a permis de contrecarrer le ralentissement général du commerce extérieur régional", a indiqué la CEPALC dans son rapport "Etat de l'insertion internationale 2008-2009 en Amérique latine et dans les Caraïbes : la crise et les domaines de coopération régionale".

La CEPALC souligne le rôle croissant de la Chine dans l'économie mondiale et ses relations économiques grandissantes avec la région, indiquant que seule la Chine maintient une croissance soutenue avec un taux de croissance qui devrait atteindre 8% cette année.

"Dans la région, nous sommes très satisfaits des relations économiques avec la Chine", a déclaré la secrétaire exécutive de la CEPALC, Alicia Barcena, lors de la présentation du rapport.

La CEPALC contribue à l'approfondissement des relations commericales entre la Chine, l'Asie-Pacifique et l'Amérique latine, précise le rapport, qui distingue le nouveau rôle des économies asiatiques dans l'ordre mondial.

La CEPALC a précisé que les exportations de l'Amérique Latine ont diminué de 11% cette année par rapport à celles enregistrées en 2008 à cause de la crise, alors que les importations pourraient baisser de 14%.

La diminution est causée par la forte réduction de la demande internationale, la baisse des prix de certaines matières premières, les difficultés pour financer le commerce et le comportement pro-cycle des flux commerciaux", a noté la CEPALC.

"Il est urgent de mettre en place des politiques visant à réactiver le commerce car au cours de la période post-crise les économies continueront à favoriser les exportations", a déclaré Mme Barcena.

Presque tous les pays d'Amérique latine constatent une baisse de leurs échanges commerciaux avec leurs principaux partenaires, les Etats-Unis, l'Union européenne (UE) et l'Asie.

Cependant, après deux ou trois ans de ralentissement, le commerce international devrait à nouveau devenir une manne et la région doit donc être prête, a précisé la CEPALC.

La CEPALC a proposé d'augmenter les investissements dans les infrastructures, afin de renforcer le commerce inter-régional et de promouvoir l'innovation et la coopération compétititve.

La CEPALC a aussi proposé de créer un programme pour renforcer les échanges inter-régionaux en vue de coordonner la participation des pays et des organisations multilatérales pour tirer parti de ses bénéfices et renforcer la mobilisation des ressources financières.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un envoyé spécial chinois assistera aux funérailles de Kim Dae-jung
La fête du yaourt à Lhassa
La Chine envisage de créer un fonds sur le développement des énergies renouvelables
Les Etats-Unis et la Chine sortiront gagnants de la crise financière
Plus d'un milliard de Chinois obligés de réapprendre l'écriture après le réajustement de 44 caractères chinois !