Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 24.08.2009 14h58
Banques étrangères sur le marché rural chinois

Ces derniers temps, les banques étrangères ont développé leur réseau de succursales en Chine, se déplaçant des régions urbaines vers les régions rurales. Mais pourquoi les banques étrangères commencent à s'intéresser aux régions moins développées du pays, alors que même les banques chinoises s'y font rares ?

La HSBC, une des premières banques étrangères autorisées à manipuler le yuan RMB, a ouvert 5 succursales dans des villages de la partie continentale de Chine. Standard Chatered Bank a également ouvert une succursale semblable dans la Région Autonome de Mongolie Intérieure. Et la banque sud-coréenne Wooribank a ouvert une succursale dans une ville rurale près de Beijing.

Zhao Xijun

Directeur adjoint

Institut de recherche de la Finance

Université du Peuple de Chine


"Le développement bancaire rural correspond à la politique chinoise. La Chine soutient un développement global dans les régions rurales, et les banques des petites villes sont un aspect important."

Les banques étrangères préfèrent se conformer à la politique chinoise. Mais, admettent-elles, dans un marché hautement compétitif, il n'y a pas de problème de choix.

Qian Xiaodong

GM de la division Chine du Nord

Standard Chatered Bank - Chine


"Les banques locales chinoises ont un vaste réseau et une large couverture. Les notres sont très limités. Donc nous ne pouvons pas être très compétitifs."

Selon un rapport du Pricewaterhousecoopers, les banques étrangères en Chine ne représentent que 2% du marché. En terme de réseau, même les plus petites banques chioises ont plus de succursales que la HSBC, qui en a 87, ce qui en fait la banque étrangère la plus représentée. L'étendue du territoire chinois requiert beaucoup de capital pour construire un réseau. Le capital est justement ce qui manque le plus aux banques étrangères en ces temps de crise.

Zhao Xijun

Directeur adjoint

Institut de recherche de la Finance

Université du Peuple de Chine


"Les banques étrangères n'ont pas un grand réseau, elles sont donc moins capables d'absober des économies. Donc la plupart de leur capital doit venir de leur siège social à l'étranger. Maintenant, leurs sièges sociaux sont elles-même affaiblis, et ne peuvent pas fournir suffisamment de capital pour leur business en Chine."

Quoi qu'il en soit, les banques étrangères présentes en Chine ne sont pas censées performer dans les services pour particuliers, mais plutôt le secteur high-end, un business incertain. Selon la Bain Company, 70% des clients high-end sont devenus des cautions quant aux capacités des banques étrangères, et 20% disent qu'ils ne réfléchiront plus aux banques étrangères compte tenu de leur mauvaise performance durant la crise financière. Une situation qui explique pourquoi les banques étrangères cherchent plus que les banques locales à explorer le marché rural.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La fête du yaourt à Lhassa
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
La panne MSN et la sécurité de l'Internet chinois
Les médias occidentaux répètent la tragédie sous forme de farce
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an