Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.08.2009 16h35
L'UE commence l'enquête sur des allégations de dumping contre les roues chinoises

La Commission européenne a déclaré qu'elle a commencé une enquête concernant l'allégation de dumping sur les roues en aluminium chinois sur le marché européen.

L'enquête faisait suite à la réclamation de l'Association des fabricants européens de roues (EUWA) affirmant que certaines roues en aluminium importées de Chine en juin dernier auraient enfreint les règles d'importation dans l'UE, a déclaré la Commission dans son journal officiel jeudi. Les roues sont destinées pour les véhicules à moteur.

"L'enquête déterminera si le produit concerné originaire de la République Populaire de Chine est l'objet de dumping et si ce dumping a causé des dommages quelconques", a-t-il dit.

En réponse, vendredi, le ministère chinois du Commerce a déclaré que l'enquête était contraire au règlement de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

"L'enquête antidumping ajoute de l'incertitude au marché et augmente les coûts des constructeurs automobiles européens", a indiqué le porte-parole du ministère du Commerce chinois Yao Jian dans une déclaration sur le site web du ministère.

"Cela augmente le coût des réparations pour les clients, influence la récupération de l'industrie automobile européenne de la crise financière mondiale, et nuit aux intérêts commerciaux de la Chine et de l'Europe", a affirmé Yao dans la déclaration.

L'enquête, lancée par l'UE jeudi, concerne plus de 60 entreprises chinoises et pourrait causer plus de 390 millions de dollars de pertes aux exportateurs, souligne le communiqué.

Une fois le jugement antidumping rendu, l'UE pourra augmenter les tarifs des produits concernés en alliage d'aluminium chinois de 33% pour une durée de cinq ans.

Les moyeux en alliage d'aluminium chinois sont largement utilisés par les principaux constructeurs automobiles européens tels que Mercedez-Benz, BMW AG, Audi AG et Volkswagen.

Cette enquête antidumping augmentera les prix tant pour les constructeurs que pour les consommateurs et aura un impact négatif sur la reprise de l'industrie automobile européenne, a estimé Yao.

La Chine espère que l'UE tiendra sa promesse de ne pas faire de protectionnisme et fera des efforts pour protéger une concurrence ouverte et loyale sur le marché, afin de créer un environnement sain pour le commerce bilatéral.

Dans une tentative de protéger sa propre industrie, l'UE avait souvent lancé des enquêtes antidumping ou imposé des droits de douane punitifs contre les produits chinois, allant des chaussures aux tiges de fil d'acier.

La pratique met non seulement en péril le commerce bilatéral, mais affecte aussi les intérêts des consommateurs européens.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?