Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.08.2009 14h03
Les entreprises européennes ne seront pas affectées par la nouvelle politique d'investissement dans le Jiangsu

Les entreprises européennes opérant dans la province du Jiangsu ont peu de chances d'être concernées par la politique de développement de nouvelles zones côtières chinoises, a annoncé un membre de la Chambre de commerce de l'Union européenne.

"Il y aura une incidence sur les entreprises nationales d'import-export, mais pas sur les sociétés qui se concentrent sur le marché chinois", a expliqué le président du conseil de la Chambre à Nanjing Hans-Christian Marxen.

Marxen a également estimé que l'augmentation des investissements dans des entreprises hi-tech ne va pas intensifier la concurrence entre ces sociétés et les compagnies européennes. La plupart des entreprises européennes opérant le long de la côte du Jiangsu sont spécialisées dans les secteurs de la haute technologie, comme la pétrochimie, l'électronique et l'automobile.

"Notre avantage, c'est la qualité et la fiabilité, même si nous produisons à des prix qui sont légèrement plus élevés", a déclaré Marxen.

"Cela ne pourra pas changer rapidement."

Et il est peu probable que l'augmentation des investissements dans des entreprises nationales opérant dans les zones côtières conduira à la création d'un plus grand nombre de joint-ventures avec des entreprises européennes, a dit Marxen.

"La plupart des grandes sociétés occidentales ont déjà construit leur stratégie en Asie-Pacifique et dans ce cadre, la stratégie pour la Chine a déjà été élaborée", a-t-il dit.

"Vu les problèmes dans le monde occidental, je ne pense pas que le pompage de l'argent dans les zones côtières aura une grande incidence sur l'investissement (étranger) dans des entreprises nationales. La plupart des sociétés occidentales sont en récession et attendent ce que l'année prochaine leur apportera."

La principale préoccupation des entreprises européennes au sujet de la politique de développement du littoral est de garantir une concurrence équitable et égale dans l'application de la loi sur l'investissement pour les entreprises locales, a-t-il dit.

Marxen, qui se spécialise dans les ressources humaines, a souligné que les pratiques d'emploi sont un domaine dans lequel d'importantes disparités existent entre les entreprises européennes et chinoises.

Alors que la plupart d'entreprises occidentales traitent les employés en fonction de la nouvelle loi sur le contrat de travail, de nombreuses entreprises nationales étalent leurs dispositions, a-t-il dit.

Il considère que cela va nuire à la société et à la concurrence au sein du "marché international" qui s'est créé sur la côte chinoise.

L'amélioration de l'application doit venir du gouvernement central, plutôt que des provinces locales, a-t-il ajouté.

Le développement à Nanjing, la capitale provinciale, a été particulièrement robuste avant et pendant le ralentissement économique mondial, en grande partie parce que la plupart des entreprises implantées ici ciblent le marché intérieur, a dit Marxen.

"Les activités visant à stimuler la demande intérieure, décidées par le gouvernement, ont été très efficaces", a-t-il conclu.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?