Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.06.2009 10h14
La Banque mondiale a rehaussé les prévisions de la croissance économique chinoise

Encouragée par l'augmentation rapide des investissements dans les biens immobilisés, la Banque mondiale a rehaussé, dans son dernier « Rapport trimestriel sur l'économie chinoise », les attentes sur la croissance économique chinoise de cette année. Ce rapport prévoit que le taux de croissance du PIB chinois en 2009 sera de 7,2%, soit une augmentation de 0,7% par rapport aux prévisions faites au mois de mars dernier. Mais, l'économiste en chef de la Banque mondiale pour la Chine, Ardo Hansson, a déclaré qu'il est encore très tôt pour dire que l'économie chinoise a déjà commencé sa forte reprise soutenue.

Depuis le novembre de l'année dernière, le gouvernement chinois a appliqué une politique budgétaire de relance et une politique monétaire modérément souple, et avancé un plan de relance économique de 4 000 milliards de yuans du RMB (monnaie chinoise). Le rapport de la Banuqe mondiale estime que sous l'impulsion du projet de relance, les investissements dans l'infrastructure de base chinoise et les autres investissements influencés par le gouvernement ont augmenté très vite pour les 5 premiers mois de cette année, ce qui permet à l'économie chinoise de maintenir toujours un taux de croissance appréciable. Mais, du fait que l'économie réelle chinoise s'est hautement intégrée dans l'économie mondiale, il serait impossible que le taux de croissance de l'économie chinoise retourne à 10% avant la reprise et l'augmentation de l'économie mondiale. L'économistes supérieur de la Banque mondiale, M. Louis Kuijs, a déclaré : « Nous estimons qu'avant la reprise totale de l'économlie mondiale, il serait improbable que le taux de croissance économique de la Chine se rétablirait à une hauteur extrêmement élevée. Nous prévoyons qu'il serit de 7,2% en 2009. Nous avons rehaussé les attentes du taux du fait que l'envergure du projet de relance économique dépasse ce qu'on a attendu et que ses influence sur l'économie réelle dépassent aussi ce qu'on a prévu. »

Dans son « Raport trimestriel sur l'économie chinoise » publié au mois de mars dernier, la Banque mondiale avait prévu que le PIB de la Chine augmenterait, cette année, de 6,5%. Grâce à une croissance soutenue de l'économie chinoise depuis le mois de mars, la Banque mondiale a rehaussé sa prévision de 0,7%.

Selon le rapport, le volume d'exportation réalisé par la Chine a diminué de 20% pour les mois d'avril et de mai en comparaison avec la même période de l'année dernière, tandis que le volume d'importation a augmenté rapidement depuis le mois de mars, et ce, surtout en ce qui concerne l'importation des matières première sous l'impulsion du projet de relfance économique. Parallèlement, du fait d'un taux d'inflation relativement bas, les revenus réels des habitants ont connu une augmentation, et la force de la consommation en Chine pour le deuxième trimestre reste toujours grande.

L'économiste en chef de la Banque mondiale pour la Chine, Ardo Hansson, a déclaré que l'augmentation économique de la Chine pour cette année et pour 2010 reste encore assez grande, mais qu'il serait très tôt pour dire maintenant que l'économie chinoise a déjà commencé sa forte reprise soutenue. Ardo Hansson a déclaré ceci: « Cette année et l'année prochaine, l'économie chinoise pourrait maintenir une croissance très grande. Mais si l'on disait que la Chine s'était déjà approchée maintenant de la reprise économique soutenue, ce serait très tôt. Les investissements sous l'influence gouvernementale vont soutenir très puissamment l'année 2009. Mais, les dépenses dues aux influences gouvernementales sont limitées, et la durée de ces dépenses l'est aussi. »

M. Louis Kuijs a estimé que pour 2009, il n'est pas convenable pour la Chine d'ajouter plus de mesures de stimulation traditionnelles en vue d'éviter la montée excessive du déficit budgétaire et la réduction de l'espace de stimulation réservé à 2010. Parallèlement, avec la diminution de la demande extérieure, la croissance économique chinoise a besoin de plus de demandes intérieures, notamment plus de consommations.

Source: CRI

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?